Manifestation contre la réforme du code du travail mardi 12 septembre 2017 à Paris [Demonstration against the reform of the labor code Tuesday, September 12th, 2017 in Paris]

Français English
J’ai participé à la manifestation contre la réforme du code du travail mardi 12 septembre 2017 à Paris. Des syndicats de travailleurs (CGT, SUD, FO, CNT, CFE-CGC, CFDT, UNSA, …), des syndicats étudiants (UNEF, SUD étudiant), plusieurs organisations politiques (Lutte ouvrière, PCF, LFI, NPA, PCOF, EELV, …) et quelques autres organisations (Attac, Act Up, droit au logement, …) étaient présents. I participated in the demonstration against the reform of the labor code Tuesday, September 12th, 2017 in Paris. Several trade unions (CGT, SUD, FO, CNT, CFE-CGC, CFDT, UNSA, …), some student unions (UNEF, SUD student), several political organizations (Workers’ struggle, PCF, LFI, NPA, Anarchist Federation, PCOF, EELV, …) and several other organizations (Attac, Act Up, right in the housing, …) were present.
La réforme du code du travail va encore plus loin que la loi El Khomri autant sur le fond que dans la méthode. Ainsi, on passe du 49.3 aux ordonnances histoire d’aller encore plus vite. Le CDI de chantier qui fait déjà des ravages dans le secteur du bâtiment serait étendu à d’autres secteurs sous l’appellation « CDI de projet ». Derrière ce projet, il y a toujours l’idée fausse que les salariés seraient trop protégés et que le code du travail serait responsable du chômage. Les vieilles recettes néo-libérales ont déjà échoué en Espagne et en Italie mais Macron s’obstine à vouloir les appliquer en France. Il ne s’agit pas de flexi-sécurité, il ne reste que la flexibilité. Le plafonnement des indemnités prud’homales ne ferait que faciliter les licenciements. Il deviendrait possible de licencier un salarié refusant d’adapter son contrat de travail à un accord d’entreprise même minoritaire. Je suis heureux que la CGT ne se soit pas laissée piéger par le « dialogue social », drôle de dialogue alors qu’on apprend le contenu des ordonnances bien après dans les journaux … et le gouvernement osera prétendre qu’il a élaboré ce projet avec les syndicats. Il permettrait d’effectuer des ruptures conventionnelles collectives pour licencier en masse sans faire de plan de sauvegarde de l’emploi alors que les ruptures conventionnelles individuelles sont déjà massivement utilisées pour licencier de façon déguisée. Les multinationales pourraient cacher une partie de leurs bénéfices à l’étranger pour pouvoir plus facilement licencier en France. Les droits liés à la pénibilité seraient fortement réduits. J’oublie pas mal de choses. Avec Macron, pour les salariés, c’est encore et toujours l’indigestion mais c’est toujours le festin pour les patrons. The reform of the labor code is going even further than El Khomri’s law both in substance and in the method. Thus, we go from the 49.3 to the orders in order to go even faster. The permanent job contract of work site that already wreaks havoc in the sector of construction industry would be extended to some other sectors under the designation « permanent job contract of project ». This project is justified by the wrong idea that the employees would be too much protected and that the labor code would be responsible for unemployment. The old neoliberal recipes have already failed in Spain and in Italy but Macron persists in wanting to apply them in France. It’s not flexi-security, there remains only flexibility. The upper limit of the industrial tribunal’s compensations would only ease the dismissals. It would become possible to dismiss an employee refusing to adapt his contract of employment to acompany agreement even approved by a minority. I’m happy that CGT haven’t fallen in the trap of the « social dialog », what a funny dialogue while we learn the contents of the orders far later in the newspapers … and the government will dare to claim that it developed this project with the labor unions. It would allow to make the collective contractual terminations to dismiss massively without making any redundancy plan whereas the individual contractual terminations are already massively used to dismiss in a disguised way. The multinationals could hide a part of their profits abroad to be able to dismiss more easily in France. The rights bound( to the hardness would be strongly reduced. I forget quite a lot of things. With Macron, for the employees, it’s again and again the indigestion but it is always the feast for the bosses.
Ni en marche ni au pas, en manif [Neither running nor brought into line, in the demonstration]
« Ni en marche ni au pas, en manif » « Neither running nor brought into line, in the demonstration »
En marche pour les manifs [Running to the demonstrations]
« En marche pour les manifs » « Running to the demonstrations »
Nous ne serons pas les macrons de la farce [We won't be the Macrons of the joke]
« Nous ne serons pas les macrons de la farce » « We won't be the Macrons of the joke »
CGT [CGT]
CGT CGT
SUD [SUD]
SUD SUD
FSU [FSU]
FSU FSU
CFE-CGC [CFE-CGC]
CFE-CGC CFE-CGC
UNSA [UNSA]
UNSA UNSA
CFDT [CFDT]
CFDT CFDT
La lutte continue [The struggle goes on]
« La lutte continue » « The struggle goes on »
FO [FO]
FO FO
Lutte ouvrière [Workers' struggle]
Lutte ouvrière Workers' struggle
Droit au logement [Right in the housing]
Droit au logement Right in the housing
CNT SO [CNT SO]
CNT SO CNT SO
Nouveau parti anticapitaliste [New anticapitalist party]
Nouveau parti anticapitaliste New anticapitalist party
Nous ne serons jamais des winners, connard [We will never be winners, moron]
« Nous ne serons jamais des winners, connard » « We will never be winners, moron »
Les forains de France [The stallholders of France]
Les forains de France The stallholders of France
Réformes : mesures permettant aux riches de s'enricher encore plus au détriment des pauvres. Luttons ensemble contre le coup d'état social de Macron [Reforms: measures allowing the rich to become even richer to the detriment of the poor. Let's fight together against Macron's social coup d'état]
« Réformes : mesures permettant aux riches de s'enricher encore plus au détriment des pauvres. Luttons ensemble contre le coup d'état social de Macron » « Reforms: measures allowing the rich to become even richer to the detriment of the poor. Let's fight together against Macron's social coup d'état »
Lycéens et étudiants contre la loi travail [High school students and students against the 'work' law]
« Lycéens et étudiants contre la loi travail » « High school students and students against the 'work' law »
Lycéens et étudiants contre la loi travail [High school students and students against the 'work' law]
« Lycéens et étudiants contre la loi travail » « High school students and students against the 'work' law »
Lycéens et étudiants contre la loi travail [High school students and students against the 'work' law]
« Lycéens et étudiants contre la loi travail » « High school students and students against the 'work' law »
Retrait de la loi El Khomri, renationalisation d'EDF-GDF, CGT énergie Paris [Repeal of El Khomri's law, renationalization of EDF-GDF, CGT energy Paris]
« Retrait de la loi El Khomri, renationalisation d'EDF-GDF », CGT énergie Paris « Repeal of El Khomri's law, renationalization of EDF-GDF », CGT energy Paris
Nos activités sociales ont de l'avenir, CGT mines énergie [Our social activities have a bright future, CGT mines energy]
« Nos activités sociales ont de l'avenir », CGT mines énergie « Our social activities have a bright future », CGT mines energy
Act Up [Act Up]
Act Up Act Up
Dans le monde, à peine 1 séropositif sur 2 a accès aux traitements, Act Up [One HIV-positive out of two has access to the treatments, Act Up]
« Dans le monde, à peine 1 séropositif sur 2 a accès aux traitements », Act Up « One HIV-positive out of two has access to the treatments », Act Up
Ca gaze mon Gattaz? Macron c'est le Père Noël ma Muriel [Is it great, my Gattaz? Macron is Santa Klaus my Muriel]
« Ca gaze mon Gattaz? Macron c'est le Père Noël ma Muriel » « Is it great, my Gattaz? Macron is Santa Klaus my Muriel »
Arrêtons Toutânmhacron [Let's stop Toutânmhacron]
« Arrêtons Toutânmhacron » « Let's stop Toutânmhacron »
La régression sociale sauce macron, CGT Île-de-France [Social relapse Macron sauce, CGT Paris metropolitan region]
« La régression sociale sauce macron », CGT Île-de-France « Social relapse Macron sauce », CGT Paris metropolitan region
Projet Macron : on a tous de bonnes raisons d'agir, CGT Île-de-France [Macron's project: we all have some good reasons to act, CGT Paris metropolitan region]
« Projet Macron : on a tous de bonnes raisons d'agir », CGT Île-de-France « Macron's project: we all have some good reasons to act », CGT Paris metropolitan region
Contre la loi travail, CGT Cheminots Trappes [Against the 'work' law, CGT railway workers Trappes]
« Contre la loi travail », CGT Cheminots Trappes « Against the 'work' law », CGT railway workers Trappes
CGT Banque de France [CGT Bank of France]
CGT Banque de France CGT Bank of France
Travailleurs sans papiers [Undocumented workers]
Travailleurs sans papiers Undocumented workers
Ca suffit, les salariés ne sont pas jetables, réagissons, CGT Info'com [Enough is enough, the employees aren't disposable, let's react, CGT Info'Com]
« Ca suffit, les salariés ne sont pas jetables, réagissons », CGT Info'com « Enough is enough, the employees aren't disposable, let's react », CGT Info'Com
Agent du CAC 40. Tous en grève et dans la rue, CGT Info'com [Agent of the CAC 40. Everybody in strike and on the street, CGT Info'Com]
« Agent du CAC 40. Tous en grève et dans la rue », CGT Info'com « Agent of the CAC 40. Everybody in strike and on the street », CGT Info'Com
Le progrès social c'est dans la rue que ça se gagne, CGT Info'com [Social progress is won on the street, CGT Info'Com]
« Le progrès social c'est dans la rue que ça se gagne », CGT Info'com « Social progress is won on the street », CGT Info'Com
CLAP [CLAP]
CLAP CLAP
Travail social en lutte [Social work in struggle]
« Travail social en lutte » « Social work in struggle »
Lycée Suger [High school Suger]
Lycée Suger High school Suger
Non au droit du travail de Cromacron, collège Fabien Saint-Denis [No to Cromacron's labour code, secondary school Fabien Saint-Denis]
« Non au droit du travail de Cromacron », collège Fabien Saint-Denis « No to Cromacron's labour code », secondary school Fabien Saint-Denis
Velib' non aux salariés jetables [Velib' no to the disposable employees]
« Velib' non aux salariés jetables » « Velib' no to the disposable employees »
SUD [SUD]
SUD SUD
SUD [SUD]
SUD SUD
FO [FO]
FO FO
FO [FO]
FO FO
CNT [CNT]
CNT CNT
CNT [CNT]
CNT CNT
Lutte ouvrière [Workers' struggle]
Lutte ouvrière Workers' struggle
La France insoumise [Disobedient France]
La France insoumise Disobedient France
Licence Creative Commons
Les photos de cet article sont mises à disposition selon les termes de la Licence Creative Commons Attribution – Pas d’Utilisation Commerciale – Pas de Modification 3.0 non transposé
Creative Commons License
The photos of this article are licensed under a Creative Commons Attribution-NonCommercial-NoDerivs 3.0 Unported License
Licence Creative Commons
Cet article est mis à disposition selon les termes de la Licence Creative Commons Attribution – Pas d'Utilisation Commerciale – Partage à l'Identique 3.0 non transposé
Creative Commons License
This article is licensed under a Creative Commons Attribution-NonCommercial-ShareAlike 3.0 Unported License
Auteur : Julien Gouesse Author: Julien Gouesse

A propos gouessej

Ingénieur en informatique, militant politique d'extrême-gauche, développeur de logiciels libres multi-plateformes. Engineer in computer science, far left-wing political activist, developer of free open source cross-platform softwares.
Cet article, publié dans Politique, syndicalisme et vie associative, est tagué , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.