Manifestation contre la loi « travail » El Khomri jeudi 31 mars 2016 à Paris [Demonstration against the « work » El Khomri law Thursday, March 31th, 2016 in Paris]

Photo20160331_141311
Français English
J’ai participé à la manifestation contre la loi « travail » El Khomri jeudi 31 mars 2016 à Paris. Des syndicats de travailleurs (CGT, SUD, FO, CNT, …), des syndicats étudiants et lycéens (UNEF, UNL, FIDL, SUD étudiant), plusieurs organisations politiques (PCF, PG, NPA, Fédération Anarchiste, AL, PCOF, …) et quelques autres organisations (Amis de la Terre, ligue des droits de l’homme, égalité, Attac, …) étaient présents. I participated in the demonstration against the « work » El Khomri law Thursday, March 31th, 2016 in Paris. Several trade unions (CGT, SUD, FO, CNT, …), some student and high school unions (UNEF, UNL, FIDL, SUD student), several political organizations (PCF, PG, NPA, Anarchist Federation, AL, PCOF, …) and several other organizations (Friends of the Earth, human rights league, equality, Attac, …) were present.
Nous demandons le retrait pur et simple de ce projet de loi dont quelques mesures ont d’ores et déjà été retirées :

  • Augmentation du temps de travail maximum quotidien et hebdomadaire des apprentis mineurs (passant respectivement de 8 à 10 heures par jour et de 35 à 40 heures par semaine)
  • Suppression de la durée minimale du congé en cas de décès d’un proche
  • Augmentation du temps de travail maximum de nuit (de 40 heures par semaine pendant 12 semaines à 40 heures par semaine pendant 4 mois)
  • Recours aux emplois à temps partiel sans en informer préalablement l’inspection du travail
  • Augmentation du nombre de semaines consécutives avec un temps de travail maximum (passant de 44 heures par semaine pendant 12 semaines à 46 heures par semaine pendant 16 semaines)

We ask the outright withdrawal of this project of law whose some measures have already been removed:

  • Increase of the maximum daily and weekly working time for the minor apprentices (respectively from 8 to 10 hours per day and from 35 to 40 hours per week)
  • Deletion of the minimum period of leave in case of death of a relative
  • Increase of the maximum night working time (from 40 hours per week during 12 weeks to 40 hours per week during 4 months)
  • Recourse to part-time jobs without informing beforehand the labor inspectorate
  • Increase of the number of consecutive weeks with a maximum working time (from 44 hours per week during 12 weeks to 46 hours per week during 16 weeks)

Quelques mesures ont été modifiées :

  • Extension du dispositif « forfaits-jours » (temps de travail décompté en jours et non en heures) aux entreprises de moins de 50 salariés sans accord collectif (nécessite désormais l’accord des représentants syndicaux)
  • Augmentation de la durée maximale de modulation du temps de travail (passant d’un an à 3 ans, nécessite désormais un accord de branche et pas seulement un accord d’entreprise)
  • Plafonnement de l’indemnité prud’homale à 15 mois de salaire (disposition supprimée de la loi mais un décret est en préparation pour passer à un barème forfaitaire peu avantageux)
  • Fractionnement des 11 heures de repos obligatoires par tranche de 24 heures (disposition temporairement supprimée de la loi mais renvoyée à une concertation entre les partenaires sociaux avant octobre 2016)

Some measures have been modified:

  • Extension of the package with which the working time is counted in days, not hours to companies with fewer than 50 employees without a collective agreement (now requires the agreement of trade union representatives)
  • Increase of the maximum duration of working time modulation (from one year to 3 years, now requires a sector agreement and not just a corporate agreement)
  • Ceiling on employment tribunal compensation to 15 months of salary (deleted provision of the law but a decree is being prepared to switch to a little advantageous flat rate)
  • Splitting 11-hour mandatory rest per 24-hour period (temporarily suppressed provision of the law but postponed to a consultation between the social partners prior to October 2016)

L’essentiel des mesures de ce projet de loi est toujours présent :

  • Facilitation des licenciements économiques (une simple baisse de commande sur plusieurs mois suffirait)
  • Accord d’entreprise valable contre l’avis des syndicats représentant 70% des salariés
  • Suppression des durées minimales du congé pour catastrophe naturelle, du congé sabbatique, du congé maladie et du congé de proche aidant du code du travail (fixées par accord de branche ou par accord d’entreprise)
  • Suppression de la prévention des conditions de travail dangereuses des missions de la médecine du travail
  • Suppression de l’attribution systématique d’une qualification reconnue à l’issue d’un contrat de professionnalisation
  • Diminution de la fréquence des négociations sur les salaires par accord de branche (d’une par an à une tous les 3 ans)
  • Ouverture du financement par la taxe d’apprentissage aux CFA privés au détriment des établissements publics
  • Facilitation des licenciements en cas de transfert d’entreprise
  • Diminution de la majoration des heures complémentaires au-delà d’un dixième des heures prévues dans le contrat
  • Diminution du délai de prévenance d’un travailleur à temps partiel d’un changement d’horaire (de 7 jours à 3 jours)
  • Modification des dates des congés payés jusqu’au dernier moment
  • Limitation de la durée de validité des accords d’entreprise à 5 ans
  • Prélèvement des trop perçus de Pôle Emploi directement sur les allocations chômage sans passer par un juge
  • Suppression du délai de prévenance pour les astreintes et décompte des temps d’astreinte sur les temps de repos
  • Diminution des indemnités pour les salariés dont le licenciement économique est déclaré nul et ne pouvant être réintégrés (passant de 12 mois à 6 mois et désormais seul un salarié ayant au moins deux ans d’ancienneté peut y avoir droit)
  • Diminution des indemnités pour les salariés licenciés pour inaptitude (passant de 12 mois à 6 mois)
  • Remplacement de la visite médicale d’embauche par une visite d’information et de prévention
  • Augmentation du temps de travail maximum hebdomadaire de 44 à 46 heures par accord d’entreprise
  • Diminution des salaires et augmentation du temps de travail par accord d’entreprise
  • Diminution de la majoration des heures supplémentaires de 25% à 10% par accord d’entreprise
  • Changement du motif de licenciement en cas de refus de modifications d’un contrat suite à un accord de maintien de l’emploi (passant du motif économique à une cause réelle et sérieuse)
  • Augmentation du temps de travail maximum quotidien de 10 à 12 heures par accord d’entreprise

Most of this bill’s measures are still present:

  • Facilitation of economic layoff (a single drop of control over several months would suffice)
  • Corporate agreement valid against the opinion of the trade unions representing 70% of employees
  • Deletion of the minimum periods of leave for natural disaster, for the sabbatical leave, for the sick leave and for the family caregiver leave from the labor code (determined by the branch agreement or the corporate agreement)
  • Deletion of the prevention of unsafe working conditions from the occupational health missions
  • Deletion of the systematic assignment of a recognized qualification at the end of a professional contract
  • Decrease of the frequency of wage negotiations by sector agreement (from one per year to one every 3 years)
  • Opening of the funding with the apprenticeship tax to the private vocational colleges at the expense of the public institutions
  • Facilitation of the layoffs in case of a business transfer
  • Decrease of the increase for the additional hours beyond a tenth of hours specified in the contract
  • Decrease of the advance notice of a part-time worker for a schedule change (from 7 days to 3 days)
  • Modification of the dates of paid leave until the last moment
  • Limitation of the corporate agreements’ period of validity to 5 years
  • Debit of the Job Center’s overpayments directly on the unemployment benefits without a judge
  • Deletion of the advance notice for the constraint and counting of constraint time on rest time
  • Decrease of the compensations for the employees whose layoff is declared void and can’t be reinstated (from 12 months to 6 months and now only an employee with at least two years of service can benefit of it)
  • Decrease of the compensations for the employees dismissed for incompetence (from 12 months to 6 months)
  • Replacement of the recruitment medical examination by an information and prevention visit
  • Increase of the maximum weekly working time from 44 to 46 hours with a corporate agreement
  • Decrease of the wages and increase of the working time with a corporate agreement
  • Decrease of the increase for the additional hours from 25% to 10% with a corporate agreement
  • Change of the reason for dismissal in case of a refusal of modifications of a contract as a result of continued employment agreement (from the economic reason to a genuine and serious cause)
  • Increase of the maximum daily working time from 10 hours to 12 hours with a corporate agreement

Ce projet de loi bouleverse la hiérarchie des normes, un simple accord d’entreprise permettrait d’accorder des droits moins avantageux que ce que les accords de branches et la loi prévoient. Il dégrade clairement les conditions de travail et de rémunération des travailleurs ainsi que les conditions d’indemnisation suite à un licenciement qu’il facilite énormément. Je ne vois donc pas en quoi un tel projet s’attaque au chômage. This bill overturns the hierarchy of norms, a single corporate agreement would grant some rights less advantageous than that of sectoral agreements and law provide. It clearly deteriorates the working and workers’ remuneration conditions and the conditions for compensation following the termination that it greatly facilitates. Therefore I don’t see how such a project addresses unemployment.
Je suis resté 3 heures à cette manifestation sous la pluie, je n’ai pas pu prendre des photos d’une grande partie des cortèges syndicaux (FO et SUD). Je ne cautionne pas les actions de sabotage de mobilisations commises par certains bureaucrates syndicaux, elles portent atteinte à la fois à notre lutte, aux organisations qui y participent et aux militants syndicaux honnêtes qui en font partie. Pour moi, le syndicat n’est qu’un outil, ce n’est pas une fin en soi. Je remercie chaleureusement un lycéen de Montreuil pour cette piqure de rappel. Je ne cautionne pas l’usage de réseaux asociaux et d’outils de microblogage sous contrôle des impérialistes non plus. La lutte continue contre le projet de loi « Travail » El Khomri. La prochaine journée de mobilisation est déjà prévue pour le mardi 5 avril 2016. I stayed 3 hours in this demonstration under the rain, I couldn’t take any pictures of a great part of the trade union (FO and SUD) groups. I don’t support the actions done to sabotage the mobilizations committed by some trade union bureaucrats, they undermine both our struggle, the participating organizations and the honest trade unionists who belong to them. To my mind, the union is only a tool, not an end in itself. I warmly thank a schoolboy of Montreuil for this wakeup call. I don’t support the use of anti-social networking and micro-blogging tools under the control of imperialists either. The struggle continues against the project of « work » El Khomri law. The next day of action is already scheduled for Tuesday, April 5th, 2016.
Références :

References:

Retrait de la loi Hollande-El Khomri, Lutte Ouvrière [Withdrawal of the Hollande-El Khomri law, Workers' Struggle]
« Retrait de la loi Hollande-El Khomri », Lutte Ouvrière « Withdrawal of the Hollande-El Khomri law », Workers' Struggle
Photo20160331_134712
Retrait du projet de loi El Khomri [Withdrawal of the El Khomri law project]
« Retrait du projet de loi El Khomri » « Withdrawal of the El Khomri law project »
Photo20160331_141212
Photo20160331_141307
Photo20160331_141318
El Khomri, Valls, Macron, nous ne serons pas de la chair à patron [El Khomri, Valls, Macron, we won't be boss fodder]
« El Khomri, Valls, Macron, nous ne serons pas de la chair à patron » « El Khomri, Valls, Macron, we won't be boss fodder »
St Charles dit non [St Charles says no]
« St Charles dit non » « St Charles says no »
Bienvenue en démocratie [Welcome to democracy]
« Bienvenue en démocratie » « Welcome to democracy »
Métro boulot caveau [Underground work vault]
« Métro boulot caveau » « Underground work vault »
Saint Charles en lutte [Saint Charles in struggle]
« Saint Charles en lutte » « Saint Charles in struggle »
Rose promise, chomdu [Promised rose, unemployment]
« Rose promise, chomdu » « Promised rose, unemployment »
Ça sent le Gattaz, tout va péter [It smells like Gattaz, everything will explode]
« Ça sent le Gattaz, tout va péter » « It smells like Gattaz, everything will explode »
Si on avait voulu se faire baiser par le gouvernement, on aurait élu Brad Pitt [If we had wanted to get fucked by the government, we would have elected Brad Pitt]
« Si on avait voulu se faire baiser par le gouvernement, on aurait élu Brad Pitt » « If we had wanted to get fucked by the government, we would have elected Brad Pitt »
Loi travail, non merci [Work law, no thanks]
« Loi travail, non merci » « Work law, no thanks »
Non au racisme d'état, désamorçons la bombe bleu blanc rouge [No to state racism, let's defuse the blue white red bomb]
« Non au racisme d'état, désamorçons la bombe bleu blanc rouge » « No to state racism, let's defuse the blue white red bomb »
Si on voulait déconner avec le code du travail, on aurait élu M. Burns [If we wanted to mess with the work law, we would have elected Mr Burns]
« Si on voulait déconner avec le code du travail, on aurait élu M. Burns » « If we wanted to mess with the work law, we would have elected Mr Burns »
Lycée Pissarro Pontoise 95 et lycée Romain Rolland Ivry sur Seine 94 [High school Pontoise 95 and high school Romain Rolland Ivry sur Seine 94]
Lycée Pissarro Pontoise 95 et lycée Romain Rolland Ivry sur Seine 94 High school Pontoise 95 and high school Romain Rolland Ivry sur Seine 94
Etudiants et lycéens contre la loi travail [Students and high school students against the 'work' law]
« Étudiants et lycéens contre la loi travail » « Students and high school students against the 'work' law »
(Cachan) change le monde, la révolte gronde [(Cachan) changes the world, the revolt rumbles]
« (Cachan) change le monde, la révolte gronde » « (Cachan) changes the world, the revolt rumbles »
P7 en lutte [P7 in struggle]
« P7 en lutte » « P7 in struggle »
Inalco contre la loi travail [Inalco against the 'work' law]
« Inalco contre la loi travail » « Inalco against the 'work' law »
Saint Denis en lutte [Saint Denis in struggle]
« Saint Denis en lutte » « Saint Denis in struggle »
Loi travail à la baille ['work' law in the old tub]
« Loi travail à la baille » « 'work' law in the old tub »
Etudiantes de Marne-La-Vallée énervées [Irrated students of Marne-La-Vallée]
« Etudiantes de Marne-La-Vallée énervées » « Irrated students of Marne-La-Vallée »
Ils ont les milliards, nous sommes des millions [They have the billions, we are the millions]
« Ils ont les milliards, nous sommes des millions » « They have the billions, we are the millions »
Paris 3 en lutte [Paris 3 in struggle]
« Paris 3 en lutte » « Paris 3 in struggle »
Pas de droit du travail sans droit au chômage [No work law without unemployment law]
« Pas de droit du travail sans droit au chômage » « No work law without unemployment law »
Halte au massacre des droits du travail, stop au MEDEF et au gouvernement, CGT [Stop the massacre of the work rights, stop the MEDEF and the government, CGT]
« Halte au massacre des droits du travail, stop au MEDEF et au gouvernement », CGT « Stop the massacre of the work rights, stop the MEDEF and the government », CGT
Hollande, Valls, Macron, votre libéralisme nous mène au fascisme, CGT [Hollande, Valls, Macron, your liberalism leads us to fascism, CGT]
« Hollande, Valls, Macron, votre libéralisme nous mène au fascisme », CGT « Hollande, Valls, Macron, your liberalism leads us to fascism », CGT
Droit du travail, nous ne laisserons pas le MEDEF faire sa loi, CGT URIF [Work law, we won't let the MEDEF impose its rule, CGT URIF]
« Droit du travail, nous ne laisserons pas le MEDEF faire sa loi », CGT URIF « Work law, we won't let the MEDEF impose its rule », CGT URIF
Nanterre contre la loi travail, CGT [Nanterre against the 'work' law, CGT]
« Nanterre contre la loi travail », CGT « Nanterre against the 'work' law », CGT
Retrait de la loi El Khomri, CGT Paris [Withdrawal of the El Khomri law, CGT Paris]
« Retrait de la loi El Khomri », CGT Paris « Withdrawal of the El Khomri law », CGT Paris
Retrait du projet de loi El Khomri, le code du travail doit protéger le salarié, pas le MEDEF, CGT [Withdrawal of the El Khomri law project, the work law must protect the employee, not the MEDEF, CGT]
« Retrait du projet de loi El Khomri, le code du travail doit protéger le salarié, pas le MEDEF », CGT « Withdrawal of the El Khomri law project, the work law must protect the employee, not the MEDEF », CGT
Non à la jungle patronale, retrait de la loi travail, CGT Montreuil [No to the employers' jungle, withdrawal of the 'work' law, CGT Montreuil]
« Non à la jungle patronale, retrait de la loi travail », CGT Montreuil « No to the employers' jungle, withdrawal of the 'work' law », CGT Montreuil
Meufs bi gouines trans pédales, c'est la grève générale [Bisexual, butch, transsexual women, it's the general strike]
« Meufs bi gouines trans pédales, c'est la grève générale » « Bisexual, butch, transsexual women, it's the general strike »
Non à la loi travail, non au démantèlement du code du travail, CGT Filpac [No to the 'work' law, no to the dismantling of the work law, CGT Filpac]
« Non à la loi travail, non au démantèlement du code du travail », CGT Filpac « No to the 'work' law, no to the dismantling of the work law », CGT Filpac
Licence Creative Commons
Les photos de cet article sont mises à disposition selon les termes de la Licence Creative Commons Attribution – Pas d’Utilisation Commerciale – Pas de Modification 3.0 non transposé
Creative Commons License
The photos of this article are licensed under a Creative Commons Attribution-NonCommercial-NoDerivs 3.0 Unported License
Licence Creative Commons
Cet article est mis à disposition selon les termes de la Licence Creative Commons Attribution – Pas d'Utilisation Commerciale – Partage à l'Identique 3.0 non transposé
Creative Commons License
This article is licensed under a Creative Commons Attribution-NonCommercial-ShareAlike 3.0 Unported License
Auteur : Julien Gouesse Author: Julien Gouesse

A propos gouessej

Ingénieur en informatique, militant politique d'extrême-gauche, développeur de logiciels libres multi-plateformes. Engineer in computer science, far left-wing political activist, developer of free open source cross-platform softwares.
Cet article, publié dans Politique, syndicalisme et vie associative, est tagué , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.