Monogyne, ni fier, ni honteux [Monogynous, neither proud, nor shameful]

Français English
Jusqu’à maintenant, je n’avais pas clairement pris position à ce sujet mais j’ai été personnellement attaqué par un individu qui croit me connaître en m’ayant vu dans une émission de télé-réalité. C’est pourquoi je me sens obligé de réagir. En général, je préfère éviter de répondre aux provocations. Je le répète, la télé-réalité n’est pas la réalité et la télévision ne dit pas toujours la vérité. A la base, son article (publié le 13 août 2011) répond à un autre article du Nouvel Observateur. A mon humble avis, les deux sont très largement critiquables. I had not taken a clear position about this subject until now but I was personally attacked by an individual who thinks knowing me by having seen me in a reality TV show. That’s why I feel compelled to respond. In general, I prefer not to respond to provocations. Again, reality TV is not reality and television does not always tell the truth. Basically, his article (published August 13th 2011) answers to another article in the Nouvel Observateur. In my humble opinion, both are widely questionable.
Je rejoins l’auteure de l’article du Nouvel Obs sur un point : à mon humble avis, personne ne devrait avoir à cacher son amant(e). Je ne cautionne ni le cocufiage ni le mensonge, je pense que nous devrions être sincères dans toutes nos relations humaines et pas seulement en amour. Quand on trompe son ou sa partenaire, cela veut peut-être dire que la forme relationnelle choisie ou la personne ne nous convient pas. Cependant, le polyamour n’est qu’une réponse possible, c’est loin d’être la seule, c’est là que je suis en désaccord avec elle. I agree with the author of the article in the Nouvel Observateur on one point: in my humble opinion, no one should have to hide her lover. I encourage neither the unfaithfulness nor the lies, I think we should be sincere in all our relationships and not only in love. When we are unfaithful to his or her partner, it means perhaps that the relational form or the chosen person does not suit us. However, polyamory is only one possible answer, it is far from being the only one, that’s where I disagree with her.
Elle prétend que l’échec du mariage en France est l’échec de la monogamie. Je trouve cette explication bien réductrice. Qu’en est-il de la paupérisation des travailleurs, de la dégradation des conditions de travail, de la discrimination sexuelle et de la pression sociale conformiste soutenant le mariage hétérosexuel en tant que socle du patriarcat? A quoi bon ne proposer aux gens que le mariage si cela ne leur convient pas à long terme? Je rappelle qu’une étude américaine a pointé du doigt le lien entre perte d’emploi et divorce. She claims that the failure of marriage in France is the failure of monogamy. I think this is a very simplistic explanation. What about the impoverishment of workers, the degradation of working conditions, gender discrimination and social conformist pressure supporting heterosexual marriage as the foundation of patriarchy? Why suggest to people only the marriage if it does not suit them on the long term? I remind that an American study pointed to the link between job loss and divorce.
Je ne pense pas qu’on devrait être fier d’avoir une orientation sentimentale particulière comme s’il fallait aller prêcher la bonne parole à tout prix. A la limite, on peut être fier de l’assumer mais il n’existe pas d’orientation universelle satisfaisante pour l’humanité toute entière. I do not think we should be proud to have a particular emotional orientation as if it had to go spread the word at all costs. Ultimately, we can be proud to bear it but there is no satisfying universal orientation for all mankind.
Elle a choisi des exemples pas très représentatifs, notamment les rédacteurs du blog Poly4mour, 2 graphistes illustratrices et 2 hommes assez portés sur l’informatique. Elle parle d’architectes, de cadres et d’enseignants au cas où nous aurions oublié que Le Nouvel Observateur s’adresse plutôt à la classe moyenne… She chose not very representative examples, including the authors of the blog Poly4mour, two graphic illustrators and two men interested in computer science. She speaks of architects, managers and teachers in case we forgot that Le Nouvel Observateur is more for the middle class…
Elle semble mal à l’aise avec le libertinage. Personnellement, j’estime que le choix de la forme de couple doit être le choix de chacun de ses membres et non le choix unique d’une autorité (religieuse ou autre). Néanmoins, elle a raison de faire cette distinction comme le polyamour n’a rien à voir avec ça. She seems ill at ease with libertinism. Personally, I think the choice of the kind of couple should be the choice of each of its members and not the unique choice of any authority (religious or others). However, it is right to make this distinction as polyamory has nothing to do with it.
Elle cite Françoise Simpère selon laquelle « L’amour unique est une utopie ». Il est irrespectueux de vouloir imposer une norme à toutes et à tous. Répondre au manque d’ouverture de certaines personnes qui décrient ce mode de vie, au moralisme ambiant et à la pression sociale conformiste par un manque d’ouverture analogue, une vision caricaturale du monoamour et une pression médiatique avec un contenu idéologique différent ne résoud absolument rien. Françoise Simpère a tort de comparer la monogamie au tout-nucléaire et au tout-intensif dans l’agriculture. Elle a une vision monolithique du monoamour au 21ème siècle. Il n’y a pas une monogamie, il y a des monogamies, le terme « conjoint » peut désigner à la fois un concubin, un partenaire dans le cadre d’un PACS voire un époux. Au-delà de l’aspect purement formel et presque administratif, on peut tout à fait vivre sainement et pleinement la monogamie en dehors des carcans hérités de l’obscurantisme religieux (pas seulement chrétien). Seule une certaine monogamie basée sur le mariage hétérosexuel et la domination masculine est réellement le fruit du capitalisme. Elle jette le bébé avec l’eau du bain en niant l’existence d’alternatives à l’intérieur même de la pensée monogame. She quotes Francoise Simpère that « Unique love is an utopia ». It is disrespectful to want to impose a standard to everyone. Addressing the lack of openness of some people who decry this form of life, hidebound moralism and conformist social pressure by a similar lack of openness, a caricature of monoamory and media pressure with a different ideological content does not solve completely nothing. Françoise Simpère is wrong to compare monogamy to all-nuclear and all-intensive agriculture. She has a monolithic view of the monoamory in the 21st century. There is no monogamy, there are monogamies, the term « spouse » can refer to both a concubine, a partner in a PACS or a husband. Beyond the purely formal and almost administrative aspect, we can live quite healthily and fully our monogamy outside the realm of religious obscurantism (not just Christian). Only a certain monogamy based on heterosexual marriage and male dominance is actually the result of capitalism. She throws out the baby with the bathwater by denying the existence of alternatives inside the monogamous thought.
L’auteure se sent obligée de préciser que c’est une tendance du moment, que les polyamoureux la dépoussièrent, la modernisent. On dirait qu’il faut avaler tout et n’importe quoi sous prétexte que c’est moderne. A mon humble avis, cette justification est inutile à moins qu’elle prenne ses lecteurs pour des moutons ce que je ne suis pas. Je n’opte pas pour une forme relationnelle pour me donner un genre, pour être dans l’air du temps mais plutôt pour être en adéquation avec mes aspirations. Je le répète, la politique ne devrait pas être une affaire de mode. Si la peine de mort redevenait « hype », je continuerais de m’y opposer quitte à passer pour un militant ringard. The author feels compelled to point out that this is a trend of the moment, the polyamorous dust it off, modernize it. It’s like we have to swallow anything and everything under the pretext that it is modern. In my humble opinion, this justification is useless unless she takes her readers for the sheeps who I’m not. I do not opt ​​for a relational form to give me a genre, to be in tune with the times but to be in line with my aspirations. Again, politics should not be a matter of fashion. If the death penalty was again « hype », I would continue to oppose it even if it meant posing as a tacky militant.
Elle confond polygamie et polygynie. Le premier est le fait d’avoir plusieurs conjoint(e)s, le second est le fait pour un homme d’avoir plusieurs conjointes (cf. Wikipedia). La polygynie et la polyandrie ne sont acceptables qu’ensemble afin de ne servir aucune domination d’un sexe sur l’autre. Seule la polygynie sans polyandrie porte vraiment un message machiste. She confuses polygamy and polygyny. The first is having several spouses, the second is the fact that a man having several spouses (see Wikipedia). Polygyny and polyandry are acceptable only together not to serve any domination of one sex over the other. Only polygyny without polyandry bears really a macho message.
L’auteure écrit « on peaufine le concept ». Elle parle de ce choix comme d’un produit qu’on essayerait de vendre. En réalité, elle se trahit. La presse capitaliste est bien une machine à faire du fric, son article est bien un élément promotionnel dans le cadre d’une campagne marketing visant à faire adopter le polyamour et à alimenter l’écosystème qui s’est créé autour de lui de la même façon que ce mauvais article dans le journal Lyonne qui faisait la promotion des pastas parties dont j’avais parlé précédemment. The author writes « they refine the concept ». She talks about this choice as a product which they try to sell. In fact, she betrays herself. The capitalist press is a machine to make money, her article is a promotional item as part of a marketing campaign for the adoption of polyamory and nurture the ecosystem that has developed around it in the same way than the bad article in the newspaper Lyonne that promoted pastas parties of which I spoke earlier.
Elle prétend que les polyamoureux ne sont pas prosélytes mais elle ne leur rend pas service en citant une écrivaine qui torpille allègrement la monogamie, en occultant complètement le fait qu’il existe bien des monoamoureux épanouis, en partant de constats très discutables sur l’échec du mariage et en présentant quasiment le polyamour comme LA seule solution. Elle fait ainsi d’une option relationnelle personnelle une doctrine transposable et applicable à l’ensemble de la population sans tenir compte de la singularité des individus et en niant leurs aspirations propres. Elle sombre dans le cléricalisme en citant une « autorité » comme si nous devions calquer nos comportements sexuels sur ce que propose Attali. Son manque de nuance lui fait perdre toute crédibilité. J’ai eu l’impression de lire une publicité en format long. She claims that polyamorous are not proselyte, but she does not help them by quoting a writer who happily torpedo monogamy, completely obscuring the fact that there are many flourished monoamorous, starting from very questionable findings on the failure of marriage and showing the polyamory as THE only solution. Also she converts a personal relational option into a transferable and applicable doctrine to all people without regard to the uniqueness of individuals and denying their own aspirations. She sinks into clericalism quoting an « authority » as if we trace our sexual behavior on what Attali offers. Lack of nuance makes her lose all credibility. I felt like reading an advertisement in long format.
Quant au blogueur de droite qui me méconnaît, je suis d’accord avec lui sur un seul point, l’article précédent est ultra-complaisant et destiné à un public de bourgeois bohèmes. Néanmoins, je trouve le pic envoyé aux habitants du sud de Montreuil d’un goût douteux. As for the right-wing blogger who does not know me, I agree with him on one point, the previous article is ultra-indulgent and intended for an audience of bourgeois bohemian persons. Nevertheless, I find the remark about people of southern Montreuil in dubious taste.
Il s’en prend aux utilisateurs de jeux vidéo, je ne puis cautionner une telle insulte envers des centaines de millions de personnes à travers le monde. Les profils de joueurs ne volent ni haut ni bas. Il est bien simpliste de vouloir considérer que quelqu’un a un mauvais profil essentiellement parce que c’est un joueur, c’est de la discrimination pure et simple. Il aurait pu remettre en question la représentativité de l’échantillon sans faire un amalgame entre les joueurs et les polyamoureux (je suis un très bon contre-exemple en tant que joueur monoamoureux) ni les prendre pour des demeurés. He attacks the users of video games, I can not give my support to such an insult to hundreds of millions of people around the world. The profiles of players are neither always bad nor always good. It is simplistic to want to consider that someone has a bad profile mainly because it’s a player, it is pure and simple discrimination. He could question the representativeness of the sample without an amalgam of players and polyamorous (I’m a very good counter-example as a monoamorous player) or take them for fuckheads.
Il me compare à Nicolas du blog Poly4Mour alors que nous n’avons pas grand chose en commun à part la couleur de cheveux. Nicolas utilise Facebook et Twitter. Pas de bol pour notre blogueur de droite visiblement mal informé qui a au mieux lu mon blog en diagonale et en vitesse rapide, mon profil Facebook est quasiment vide depuis plusieurs mois et j’ai vidé ma timeline sur Twitter il y a quelques semaines. Je pense qu’il a voulu porter atteinte à mon honneur à moindre frais tout en augmentant le rang de son article dans les résultats de Google en utilisant mon nom complet, ce à quoi je me suis vigoureusement opposé (en toute légalité). He compares me to Nicolas from the blog Poly4Mour whereas we have little in common other than hair color. Nicolas uses Facebook and Twitter. Our right-wing blogger obviously misinformed who at best read my blog diagonally and very quickly is unlucky, my Facebook profile has been almost empty for several months and I emptied my timeline on Twitter a few weeks ago. I think he wanted to undermine my honor at a lower cost while increasing the page rank of his article in Google results using my name, to which I vigorously (legally) opposed.
Il pointe du doigt mon appartenance au NPA (Nouveau Parti Anticapitaliste) et ma participation à des émissions de télé-réalité alors que notre parti n’a jamais approuvé tout cela. A la base, j’avais postulé pour une émission de débats sur le célibat à l’heure actuelle et je n’avais pas sciemment mis les pieds sur TF1 (cf. mes articles au sujet de « L’amour est aveugle »).
Il ne me connaît pas du tout et me compare à un polyamoureux alors que j’ai déjà écrit dans mon blog que je préfère les relations amoureuses à deux. La seule fois que j’avais tenté d’accepter une relation avec une « poly » non assumée dont le petit ami était mono et pas au courant de ses frasques, cela avait fini par voler en éclats et ce type de relation m’avait fort déplu.
He points out my affiliation to the NPA (New Anticapitalist Party) and my participation in reality TV shows whereas our party has never approved this. Basically, I applied for a broadcast of debate about celibacy nowadays and I did not knowingly went onto TF1 (see my articles about « Love is blind »).
He does not know me at all and compares myself to a polyamorous when I wrote in my blog that I prefer romantic relationships with both. The only time I tried to accept a relationship with a non assumed « poly » whose boyfriend was monoamorous and not aware of her escapades, it had finally shattered and this kind of relationship had strongly displeased to me.
Il ne me connaît pas et il me mêle à son paragraphe dans lequel il se moque d’un « bobo » militant (Christophe de Poly4Mour) qui aime le luxe alors que je viens d’une famille pauvre, j’ai pu faire des études supérieures grâce aux bourses sur critères sociaux attribuées par le CROUS, j’ai horreur du luxe, je compte le moindre sou (je fais la majeure partie de mes courses dans le hard-discount et un tout petit peu dans les magasins bio, je guette les produits en fin de date, je compare les prix), j’ai un mode de vie assez « simple » sur le plan matériel, pas de chichi, pas de bijou, pas de voiture, pas de télévision, pas d’objet hors de prix, quasiment jamais de restaurant gastronomique (2 fois dans toute ma vie), plutôt des restaurants bon marché (des menus entre 5 et 20 € par personne) de temps en temps, pas de restauration rapide, pas de téléphone à plus de quelques dizaines d’euros (Orange m’a offert le HTC Dream et m’a fait une très grosse remise sur le HTC Desire Z), un ordinateur pourri qui date de 2005 acheté environ 100 euros d’occasion comme le précédent, un de mes claviers vient des poubelles de l’IUT (Institut Universitaire en Technologie) de Caucriauville près du Havre, presque tous mes écrans sont issus de la récupération, j’achète quasiment tous mes vêtements en solde ou dans les brocantes, je ne vis pas dans un quadruplex mais dans une modeste maisonnette dans un quartier « populaire »… Il a une bien curieuse définition du « bourgeois bohème ». J’ai un salaire d’ingénieur convenable mais je n’oublie pas d’où je viens. A l’écouter, il faut absolument n’avoir pas le moindre sou pour être un bon révolutionnaire. Christophe n’est qu’à Greenpeace, il se dit bien à gauche mais pas révolutionnaire. L’auteur extrapole. He does not know me and I get me involved in the paragraph in which he laughs about a « bobo » activist (Christophe from Poly4Mour) who loves the luxury whereas I am from a poor family, I was able to study higher thanks to grants allocated on social criteria by the CROUS (regional center of the social university actions), I hate the luxury, I count every penny (I do most of my shopping in the hard-discount and a little bit in health food shops, I watch the end-of-date products, I compare the price), I have a way of life rather « simple » in material terms, no fuss, no jewelry, no car, no TV, no extremely expensive object, almost never gourmet restaurant (2 times in my life), rather a cheap meal (menu between 5 and € 20 per person) from time to time, no fast food, no phone more than a few tens of euros (Orange offered me the HTC Dream and made me a very large discount on the HTC Desire Z), a rotten second-hand computer bought in 2005 about € 100 as the previous one, one of my keyboards comes from the dustbin of the IUT (University Institute of Technology) at Caucriauville near Le Havre, almost all my screens are salvaged materials, I buy almost all my clothes at lowered prices or in flea markets, I do not live in a fourplex but in a modest little house in a « popular » neighborhood… He has a curious definition of « bourgeois bohemian ». I have a decent engineer’s pay but I do not forget where I come from. According to him, it is essential not to have any money to be a good revolutionary. Christophe militates only in Greenpeace, he claims to be very left-wing but not revolutionary. The author extrapolates.
Il dénonce la médiocrité de la presse féminine mais quand j’en arrive là, je ne sais toujours pas ce qui lui pose problème dans le polyamour, je viens de me coltiner plusieurs paragraphes moqueurs à l’égard des homosexuels, des montreuillois, des joueurs et des révolutionnaires. D’ailleurs, en s’attaquant à moi, il ne fait pas mieux que les grands médias qu’il critique. He denounced the poor quality of women’s magazines but at this step, I still do not know what is problematic for him in the polyamory, I just wrestle multiple paragraphs mocking against homosexuals, Montreuillois, players and revolutionaries. Moreover, by attacking me, he is no better than the mainstream media he criticizes.
Alors que le polyamour n’a rien à voir avec l’échangisme, il assimile les cafés polys à des clubs échangistes. While polyamory has nothing to do with partner swapping, he assimilates the « polys cafes » to clubs of partner swapping.
Il prend comme exemple un homme qui voudrait avoir 4 épouses alors que la polygynie n’est qu’une forme possible de polyamour (cf. Wikipedia) tout comme le polymariage. Il concentre sa critique sur ça alors que ce n’est pas le principal objet de ce type de relation. Il accuse les gauchistes de banaliser le terme « polyamour » via les grands médias et d’être prêt à défendre le polymariage alors que Le Nouvel Observateur est tout au plus vaguement social-libéral, Le Figaro est clairement de droite, Marie-Claire ainsi que Cosmopolitan sont partiellement détenus par Lagardère qui roule aussi à droite et les vrais gauchistes n’ont quasiment jamais accès aux médias tout court à l’exception d’Internet. Il nous fait un faux procès, nous n’avons aucunement envie de porter atteinte aux droits de la femme, nous laissons cela à l’extrême-droite. It takes as an example a man who wants to have four wives while polygyny is only possible form of polyamory (see Wikipedia) as the polymariage. He focuses his criticism on that while this is not the main object of this kind of relationship. He accuses the leftists of trivializing the term « polyamory » via the mass media and of being ready to defend the polymariage while Le Nouvel Observateur is at best vaguely social-liberal, Le Figaro is clearly right-wing, and Marie-Claire Cosmopolitan is partly owned by Lagardere, who is also right-wing and the real leftists have almost never access to the media except Internet. We are a mock trial, we do not want to prejudice the women’s rights, we leave that to the far right wing.
Il parle du Québec mais illustre son article avec la photo d’une manifestation à San Francisco en 2004 (tirée de Wikipedia). He speaks about Quebec but illustrates his article with a photo of a demonstration in San Francisco in 2004 (from Wikipedia).
Les vrais gauchistes n’encouragent pas les gens à suivre un modèle normatif issu du patriarcat ni un mode de vie quelconque juste parce qu’il est « tendance ». Ils n’encouragent pas non plus une pratique qui serait inégalitaire et injuste pour les femmes. Les vrais gauchistes ne citent pas Attali, un gars pas vraiment de gauche qui a retourné plusieurs fois sa veste (conseiller de François Mitterrand puis de Nicolas Sarkozy). Les vrais gauchistes se moquent complètement du mariage religieux et défendent le mariage homosexuel civil uniquement comme étape supplémentaire dans l’acceptation de l’homosexualité en tant qu’orientation sexuelle saine au même titre que l’hétérosexualité. True leftists do not encourage people to follow a normative model of patriarchy or any living just because it is « trendy ». They do not encourage either a practice that would be unequal and unfair to women. True leftists do not cite Attali, not really a left-wing guy who changed sides several times (adviser of Mitterrand and more recently of Nicolas Sarkozy). True leftists could not care less religious marriage and defend civil gay marriage only as an additional step in the acceptance of homosexuality as an healthy sexual orientation just as much as heterosexuality.
Pour reprendre son exemple, si Oussama me demande si je souhaite manifester en faveur de son droit d’avoir plusieurs conjointes, je lui demanderai d’abord s’il est prêt à se battre pour que les femmes aient les mêmes droits que lui, pas seulement la polyandrie mais aussi pour l’égalité salariale, pour le droit de disposer librement de leur corps (y compris le droit à l’avortement et l’accès libre et gratuit à la contraception), contre le viol conjugal… To take back his example, if Osama asks me if I want to demonstrate for his right to have multiple spouses, I will ask him first if he is ready to fight to ensure that women have equal rights with him, not only polyandry but for equal pay, for the right to freely dispose of their bodies (including abortion rights and free access to contraception), against marital rape…
Au passage, le couple ne se réduit pas au mariage. De plus en plus de gens se tournent d’avantage vers le PACS selon l’INSEE. Je n’ai pas besoin d’officialiser ma relation pour m’en tenir à mes principes, nous pouvons très bien rester concubins. Le mariage ne convient pas à tout le monde, je ne pense pas non plus qu’il ne convienne à personne. By the way, the couple is not limited to marriage. More and more people choose the PACS according to INSEE. I do not need to formalize my relationship to stick to my principles, we may well remain unmarried. Marriage is not for everyone, I do not think it is appropriate for nobody.
Il laisse plus ou moins entendre que le polyamour et l’homosexualité seraient seulement des modes qu’on essayerait de nous imposer. A aucun moment il ne conçoit que ces orientations relationnelles puissent contribuer à l’épanouissement de certaines personnes. It leaves more or less implied that polyamory, and homosexuality are only ways we are trying to impose on us. At no time did he conceive that these relational orientations can contribute to the fulfillment of some people.
Je ne cherche pas à diaboliser les orientations de mes adversaires et je pense que le débat politique va au-delà d’un consensus mou sur le bien et le mal. Je me permets de faire remarquer à mes lecteurs qu’il reprend des thèses classiques de l’extrême-droite dans son article comme ailleurs sur son site, il voit la franc-maçonnerie partout (même chez le tueur de Norvège), il accuse plus ou moins directement la gauche d’islamo-gauchisme ou de complicité avec les mormons, il est sensé avoir un positionnement aconfessionnel… mais il « défend » les chrétiens, l’homosexualité semble lui poser un problème (bien que ce ne soit pas une maladie), il pointe du doigt l’immigration et la soit-disant décomposition de la famille pour expliquer les émeutes de Londres alors que les riverains qui les soutiennent parlent plutôt du chômage et des coupes dans les services publics, il s’offusque quand on rappelle que ce tueur de Norvège serait un fondamentaliste chrétien mais pas quand on rappelle qu’il jouait à World Of Warcraft, il a la colère à géométrie variable et traite les joueurs comme des sous-êtres, il leur fait ce qu’il ne supporterait pas qu’on fasse aux chrétiens, il attaque aussi les militants de gauche et d’extrême-gauche sur leur patrimoine pour empêcher le débat d’idées. Même quand la LCR (Ligue Communiste Révolutionnaire) avait choisi un facteur pour la représenter, ce n’était pas suffisant, la presse d’extrême-droite avait essayé de le discréditer en balançant des informations approximatives voire complètement fausses sur ses revenus alors même que leur candidat favori n’était pas pauvre. J’ai donc envie de lui dire « charité bien ordonnée commence par soi-même ». I’m not trying to demonize the views of my opponents and I think the political debate goes beyond a loose consensus about good and evil. Let me point out to my readers that he takes up conventional views of the far right wing in his article and elsewhere on his site, he sees the Freemasons everywhere (even in the killer of Norway), he accuses more or less directly the left wing of Islamic-leftism or of complicity with the Mormons, he claims to have a confessional position… but he « defends » the Christians, homosexuality seems to be a problem for him (although it is not a disease), he points out the Immigration and so-called breakdown of the family to explain the riots in London while local residents who support them rather speak of unemployment and cuts in public services, he takes offense when someone says that this killer of Norway is a fundamentalist Christian but not when someone says he played World of Warcraft, he has a « flexible » anger and treats the players as sub-beings, he does to them what he could not bear to be done to Christians, he also attacks the leftists and far left wing about their assets to prevent the exchange of ideas. Even when the LCR (Communist Revolutionary League) chose a postman to represent it, it was not enough, the far right-wing press tried to discredit him by swinging approximate or completely wrong information on his income whereas even their favorite candidate was not poor. So I want to say « charity begins at home ».
Une minorité de l’extrême-gauche tente vainement d’instrumentaliser certains partis à des fins de prosélytisme religieux mais ce n’est pas celle dans laquelle je me reconnais en tant qu’athée areligioniste anticlérical communiste révolutionnaire et défenseur du Libre. L’homophobie tue et l’Eglise a les mains couvertes de sang, je ne cesserai pas de dénoncer les exactions des organisations religieuses sans la moindre complaisance, sans jamais défendre une laïcité aménagée favorable à un courant particulier. A minority of the far left wing is trying in vain to exploit certain parties for purposes of religious proselytizing but it’s not the one in which I recognize myself as an atheist communist revolutionary and anticlerical areligionist defender of the Free movement. Homophobia kills and the Church’s hands are covered with blood, I will not cease to denounce the abuses of religious organizations without any complacency without defending adjusted secularism in favor of a particular current.
Les médias capitalistes déversent leur purin à longueur de journées, ils imposent subrepticement des modèles dans lesquels peu de gens peuvent être heureux afin de les frustrer et de les épuiser ; c’est d’autant plus inquiétant quand cela vise spécifiquement une population jeune en pleine quête de repères. Il ne fait guère mieux en tentant d’imposer le modèle défendu ardemment par les capitalistes il y a plus d’un demi-siècle et par le clergé à l’heure actuelle. The capitalist media pour their manure all day long, they impose surreptitiously models in which few people can be happy in order to frustrate and exhaust them ; it is all the more worrying when it specifically targets a young population fully looking for landmarks. He does not any better in trying to impose the model championed by the capitalists more than half a century ago and currently by the clergy.
Ce blogueur de droite qui défend maladroitement la monogamie en s’attaquant aux polyamoureux sur la base d’un amalgame grossier avec les polygynes portés sur le polymariage ainsi qu’avec les couples échangistes et l’auteure de l’article du Nouvel Observateur qui présente le polyamour comme LA seule solution sont tous les deux chacun à leur façon intolérants. Je le répète, les gens doivent éviter les dérives normatives pour trouver leurs propres manières de procéder qui les mèneront au bonheur. This right-wing blogger awkwardly defending monogamy addressing polyamorous on the basis of a mishmash with polygyny on polymariage as well as partner-swapping couples and the author of the article in the Nouvel Observateur who shows the polyamory as the only solution are both in their own way intolerant. Again, people need to avoid normative drifts to find their own ways of doing that will lead to happiness.
Pour moi, les bases de toute relation de couple sont les suivantes (liste non exhaustive) :
– les membres d’un couple doivent être francs les uns avec les autres
– ils doivent délimiter ensemble ce qui relève de la sphère du couple et ce qui relève de la sphère de l’individu
– le consentement mutuel doit être obtenu pour tout acte relatif au couple, il n’y a pas de place pour des rapports de domination, les décisions relatives au couple doivent être prises par tous ses membres et en cas de désaccord, soit un compromis est trouvé soit des concessions doivent être faites mais l’effort doit être équitablement réparti entre eux
– tout consentement est valide s’il est obtenu d’une personne en pleine possession de ses moyens ce qui exclut entre autre tout accord obtenu sous la contrainte ou d’une personne sous l’emprise de l’alcool ou de la drogue. Cela exclut également toute personne trop jeune pour manifester son refus à un adulte ou trop fragile mentalement
– chaque individu dispose de son corps. Il est en droit de s’opposer unilatéralement à toute utilisation de ce dernier quel que soit la forme relationnelle choisie par le couple, y compris le mariage (le viol conjugal est un crime). Une femme est donc libre d’avoir recours à la contraception et à l’avortement au même titre qu’un homme peut avoir recours à la vasectomie
– la violence verbale et physique est proscrite
– dans le cadre du concubinage, les tâches doivent être équitablement partagées
– les règles fixées par des organisations non démocratiques (autorités religieuses, familles, etc…) ne peuvent pas s’appliquer si elles sont incompatibles avec les règles fixées par des organisations démocratiques. C’est à la religion d’adapter ses rites au fonctionnement de la société et non à la société d’adapter son fonctionnement aux rites religieux. Il en est de même pour tout autre mouvement communautaire. Le respect d’un code moral véhiculé par un courant n’engage que les personnes qui s’y soumettent librement, en aucun cas cet engagement individuel ne peut devenir un engagement collectif de tous les membres du couple
– la distinction entre le sexe physiologique (mâle, femelle, intersexe) et le sexe social ou genre (masculin, féminin) est reconnue. Ce dernier se construit tout au long de la vie. La domination masculine est reconnue comme une construction sociale à anéantir
– un couple peut être formé de plus de 2 membres de tout genre et de toute orientation sexuelle
– la procréation n’est pas un attribut du couple. Elle peut avoir lieu au sein de ce dernier comme à l’extérieur
For me, the foundations of any relationship are the following (partial list):
– Members of a couple must be frank with each other
– They must determine together what falls within the sphere of the couple and what falls within the sphere of the individual
– Mutual consent must be obtained for any act relating to the couple, there is no room for relations of domination, decisions on the couple must be taken by all its members and in case of disagreement, a compromise is found or concessions have to be done but the effort must be equally distributed between them
– A consent is valid only if it is obtained from a person in full possession of his faculties which excludes, among other things any agreement obtained under duress or from a person under the influence of alcohol or drugs. It also excludes anyone too young to express a refusal to adults or not mentally strong enough
– Every individual disposes of his own body. He is allowed to unilaterally oppose any use of it regardless of the relational form chosen by the couple, including marriage (marital rape is a crime). A woman is free to use contraception and abortion in the same way that a man may use vasectomy
– Verbal and physical violence is banned
– As part of cohabitation, the tasks should be equitably shared
– The rules set by non-democratic (religious leaders, families, etc …) organizations can not be applied if they are inconsistent with the rules of democratic organizations. The religion has to adapt its rituals to the functioning of the society and the society does not have to adapt its functioning to religious rituals. It is the same for any other community movement. Adherence to a moral code carried by a current sole responsibility of those who submit to it freely, this individual commitment can not become a collective commitment of all members of the couple in any way
– The distinction between physiological sex (male, female, intersex) and social sex or gender (male, female) is recognized. The last one is built throughout life. Male dominance is recognized as a social construction to destroy
– A couple may be formed of more than two members of any gender and any sexual orientation
– Procreation is not an attribute of the couple. It can take place within it and outside it
Je suis favorable à la diversification des options relationnelles tant qu’elles respectent la personne humaine et qu’elles ne sont pas imposées; elles peuvent répondre de manière plus adéquate à certaines attentes. Je n’enferme personne dans un moule. Je suis hétérosexuel et monogyne, je ne prône ni l’hétérosexualité ni la monogynie, ni la monoandrie pour autant. En d’autres termes, je n’impose pas mes propres choix à autrui, je ne vois pas le monde qu’à travers mes propres préoccupations, j’invite les auteurs de ces deux articles à en faire autant. I support the diversification of options as they respect the relational human being and they are not imposed, they can respond more adequately to certain expectations. I enclose nobody into a mold. I am heterosexual and monogynous, I advocate neither heterosexuality nor monogynia nor monoandry. In other words, I would not impose my own choices to others, I do not only see the world through my own concerns, I invite the authors of these two articles to do the same.
P.S : La réponse de Françoise Simpère au blogueur de droite se trouve ici. Je vous recommande aussi cet article au sujet de la polynormativité. P.S: Françoise Simpère’s answer to the right-wing blogger is here. I recommend you this article about the polynormativity.
Licence Creative Commons
Cet article est mis à disposition selon les termes de la Licence Creative Commons Attribution – Pas d'Utilisation Commerciale – Partage à l'Identique 3.0 non transposé
Creative Commons License
This article is licensed under a Creative Commons Attribution-NonCommercial-ShareAlike 3.0 Unported License
Auteur : Julien Gouesse Author: Julien Gouesse

A propos gouessej

Ingénieur en informatique, militant politique d'extrême-gauche, développeur de logiciels libres multi-plateformes. Engineer in computer science, far left-wing political activist, developer of free open source cross-platform softwares.
Cet article, publié dans Politique, syndicalisme et vie associative, est tagué . Ajoutez ce permalien à vos favoris.