Manifestation pour la santé samedi 2 avril 2011 à Paris [Demonstration for the health on Saturday, April 2nd, 2011 in Paris]

Français English
Je suis allé à la manifestation pour la santé ce samedi 2 avril 2011 à Paris, nous étions environ 5000, cette manifestation était appelée par plus de 102 organisations. D’autres rassemblements ont eu lieu dans toute la France. Les organisations présentes étaient les suivantes (liste non exhaustive) : la CGT, Sud, la FSU, la Ligue des Droits de l’Homme, le Planning Familial, la CADAC (Coordination des Associations pour le Droit à l’Avortement et à la Contraception), Europe écologie Les Verts, le NPA, Lutte Ouvrière, le PCOF, le PCF, le Parti de Gauche, le PS, Alternative Libertaire, Act Up, etc… I went to the demonstration for the health on Saturday, April 2nd, 2011 to Paris, we were approximately 5000, this demonstration was called by more than 102 organizations. Other demonstrations took place everywhere in France. The present organizations were the following ones (not exhaustive list): the CGT, Sud, the FSU, the Human Rights League, the family planning, the CADAC (Coordination of Associations for the right in the Abortion and in the Contraception), Europe Ecology Greens, NPA (new anticapitalist party), workers’ struggle, the PCOF (French Communist workers’ party), the PCF(French Communist Party), the Left-wing party, the PS (Socialist Party), Alternative Libertarian, Act Up, etc…
Les agences régionales de santé mises en place dans le cadre de la loi HPST (Hôpital, patients, santé et territoire) organisent le démantèlement des hôpitaux à tous les niveaux de multiples manières. La maîtrise d’ouvrage est confiée au privé pour la construction des nouveaux établissements ce qui provoque des problèmes de non respect des normes de sécurité en vigueur et une hausse des coûts là où la maîtrise d’ouvrage publique classique aurait dû être privilégiée. Les activités les plus rentables sont transférées au privé et c’est le secteur public qui assume les pathologies les moins rémunérées selon la tarification à l’acte. Dans certains hôpitaux publics, des praticiens du privé ont même la possibilité d’utiliser les appareils coûteux financés avec les deniers publics. De nombreux services hospitaliers sont restructurés voire fermés tout comme de nombreux centres IVG, des maternités, des unités psychiatriques, etc… Les maternités encore ouvertes deviennent des usines à bébés, on demande aux sages-femmes de gérer jusqu’à plus de 3 fois plus de naissance sans augmentation de moyens ni de personnel, on demande aux femmes qui accouchent de partir au bout de 3 jours voire même 48 heures ce qui explique que la région Île-de-France soit devenue la région avec la plus importante mortalité maternelle en France. Le personnel est mis à rude épreuve, la gestion libérale centrée sur la production de soins et les économies à tous les niveaux fait perdre le sens du métier, le regroupement des services provoque une grande augmentation de la charge de travail qui dégrade à la fois les conditions d’accueil et de soin des patients et les conditions de travail des salariés de la santé (mobilité forcée, remise en cause des accords sur les RTT, plannings non respectés, rappels à domicile plus fréquents). Les structures publiques ont de plus en plus recours à des contractuels. L’offre de soins se réduit, il devient de plus en plus difficile de se soigner près de chez soi surtout dans la Seine et Marne. Les profits explosent, la santé devient progressivement une marchandise comme une autre. Il est temps de se battre pour défendre l’égalité d’accès aux soins pour toutes et tous. The regional agencies of health organized within the framework of the law HPST (Hospital, patients, health and territory) organize the dismantling of hospitals at every level of multiple manners. The project ownership is entrusted to the private sector for the construction of the new buildings what provokes problems of non compliance with the current safety standards and increase of the costs whereas the classic public project ownership should have been privileged. The most profitable activities are transferred to the private sector and it is the public sector which assumes the pathologies the least paid according to the pricing per act. In certain public hospitals, practitioners of the private sector have even the possibility of using the expensive devices financed with the public money. Numerous hospital departments are restructured or even closed quite as of numerous abortion centers, maternities, psychiatric units, etc… The still opened maternitiesbecome babies factories whose midwives have to manage until more of 3 times more birth without increase of means nor staff, women who give birth have to leave at the end of 3 days even 48 hours what explains that the Paris metropolitan region became the region with the most important maternal mortality in France. The staff is tested severely, the liberal management centred on the production of care and the savings at every level made lose the meaning of the job, the grouping of the services provokes a big increase of the workload which degrades at the same time the conditions of welcome and care of the patients and the working conditions of the employees of the health (forced mobility, reconsideration of the agreements on reduction in working hours, not respected schedules, …). The public structures have more and more recourse to contract employees. The offer of care is reduced, it becomes harder and harder to look after itself near the home especially in Seine et Marne (departement of Paris metropolitan region). The profits explode, the health becomes gradually a product as the other one. It’s time to fight to defend the equality of access to healthcare for all.
« Les profits sont bien portants. Aux riches de payer pour notre santé » (NPA).
« La santé est un droit » (Act Up Paris) « Health is a right » (Act Up Paris)
« Personnel licencié, séropos assassinées » (Act Up Paris)
« Hôpitaux fermés, séropos assassinées » (Act Up Paris)
« Notre corps nous appartient. Autonomie, avortement, contraception libres et gratuits » (NPA)
« Stop à la casse de l’hôpital public et aux fermetures, des effectifs! » (Collectif 92)
« Réouverture du centre IVG de Tenon »
« Droits des femmes en danger, non à la casse des hôpitaux » (Collectif du 20ème arrondissement de Paris pour le centre IVG de Tenon)
« -50% sur les emplois et les lits. Des dizaines d’hôpitaux à des prix massacrés »
« Là où Madame Orio passe, l’hôpital Georges Clémenceau trépasse »
« Annie Girardot nous quitte… Martine Orio nous supprime nos structures d’accueil Alzheimer »
« Martine Orio et Mireille Faugère vous présentent les funérailles à venir de l’hôpital Georges Clémenceau »
« Préservons notre hôpital de qualité et de proximité »
« Démanteler les hôpitaux publics nuit gravement à la santé. Sortons la santé des logiques de profits! Taxons le capital! Un quart des infirmiers partent à la retraite en invalidité. Espérance de vie sans invalidité : 59 pour un ouvrier, 63 ans pour toute la population, 69 pour les cadres. A bas la contre-réforme. Alerte! Gouvernements européens mordus d’austérité »
« Les très riches nuisent aux biens communs! Exemple : M. De Margerie PDG de Total : 10,6 milliards de profits! 0% d’impôt! 100% de spéculation et de nuisances sociales! 0% d’investissement dans les services publics! »
Collectif maternité des lilas 93. Au premier plan, une salariée de Sud santé de la maternité des bleuets
Collectif maternité des lilas 93
Collectif maternité des lilas 93 en pleine chanson
Agnès Bihl est venue nous soutenir en chanson.
Représentante de la CADAC et du planning familial
Collectif maternité des lilas 93 en pleine danse
CGT Paris, CGT Essonne, Sud santé, FSU, NPA, Parti de Gauche, PCF, PS, etc…
N.B : Le présent article et les photos qui l’accompagnent sont sous licence libre Creative Commons BY-NC-ND. N.B: This article and its pictures are under Creative Commons license BY-NC-ND.

A propos gouessej

Ingénieur en informatique, militant politique d'extrême-gauche, développeur de logiciels libres multi-plateformes. Engineer in computer science, far left-wing political activist, developer of free open source cross-platform softwares.
Cet article, publié dans Politique, syndicalisme et vie associative, est tagué , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.