Pastas Party : un mode de rencontre détendu et convivial (avec ses limites) [Pastas Party: a relaxed and convivial way of dating (with its limitations)]

Français English
Attention! En 2013, « Pastas Party » devient « Pastas Party by Meetic ». Cet article tient compte des derniers changements mais d’autres pourraient avoir lieu dans les prochains mois. Warning! In 2013, « Pastas Party » becomes « Pastas Party by Meetic ». This article takes into account the latest changes but others could occur in the next few months.
Sommaire :

Summary :


Pourquoi ai-je décidé d’écrire cet article aujourd’hui?


Why have I decided to write this article today?

Pour une raison personnelle que j’évoquerai ultérieurement, j’ai considérablement réduit la fréquence de mes sorties en boite de nuit et je me suis désinscrit de Meetic et d’AdopteUnMec le samedi 19 février 2011. Je me suis rendu compte hier que j’avais oublié de me désinscrire du site pastasparty.com. Je me suis dit que c’est l’occasion de faire le point sur ce que j’ai retiré de ce mode de rencontre, loin des avis sponsorisés présents sur d’autres blogs. J’avais déjà écrit un article à ce sujet sur ciao.fr. De nouveaux éléments justifient que je le creuse un peu. I decided to go less often to nightclubs and I unsubscribed of Meetic and AdoptAGuy on Saturday, February 19th, 2011 for a personal reason that I will explain later. I realized yesterday that I had forgotten to unsubscribe of the pastasparty.com site. I think that it is the opportunity to update my opinion about this way of dating, far from the present sponsored articles on some other blogs. I had already written an article on this subject on ciao.fr. New elements justify that I go further about it.

Mes premiers pas


My first steps

Au lieu de rester tout seul dimanche soir, j’avais décidé de tester un nouveau concept (créé en 2007), la pastas party. C’est une soirée (organisée 2 fois par mois à Paris, une fois par mois en province) permettant à des célibataires de se rencontrer autour d’un bon plat de pâtes dans quelques grandes villes de France (Paris, Aix-en-Provence, Lyon, Bordeaux, Nantes, Strasbourg, Lille, Toulouse, Montpellier, Marseille, Nice, etc…) vers 19h30 dans un restaurant réservé pour l’occasion. Instead of staying alone on Sunday evening, I had decided to test a new concept (created in 2007), the pastas party. It is an event (twice a month at Paris, once a month in provincial towns) allowing single people to meet around a good plate of pasta in some big cities of France (Paris, Aix-en-Provence, Lyon, Bordeaux, Nantes, Strasbourg, Lille, Toulouse, Montpelier, Marseille, Nice, etc.) at about 7:30 pm in a restaurant reserved for this event.

Mon retour d’expérience


My experience feedback

Je m’étais rendu à toutes les pastas parties pour les moins de 45 ans organisées sur Paris en janvier et en février 2010. I had gone to all the pastas parties for people aged under 45 organized on Paris in January and in February, 2010.

Les tarifs


The rates

Le principal point noir est le prix, c’est 40 € (à Paris, 35 € en province) et je comprends que cela en rebute. Je ne suis pas sûr que ce soit plus « rentable » que de payer un abonnement d’un mois à un site de rencontres comme Meetic ou AdopteUnMec. Il faudrait faire évoluer le concept vers une version plus abordable pour toucher un public plus large. The main blackhead is the price, it is 40 € (in Paris, 35 € in provincial towns) and I understand that it puts some people off. I am not sure whether it is more « profitable » than to pay a monthly subscription to a dating site (Meetic or AdopteUnMec). It would be necessary to let the concept evolve to something more affordable to get a wider public.
Depuis le rachat de la société Pastas Party par Meetic, c’est 36 € pour les abonnés de Meetic et 41 € pour les autres. Since the takeover of the company Pastas Party by Meetic, it costs 36 € for the subscribers of Meetic and 41 € for the others.

Le public


The public

Vu le prix, ça n’attire ni des RMIstes ni des salariés pauvres ni des étudiants. Je n’avais vu que des cadres et des gens qui gagnent assez bien leur vie, venant de secteurs d’activité variés : finance, banque, grande distribution, informatique, restauration, hôtellerie, santé, social, politique, droit, média, … Si vous avez moins de 25 ans, attendez-vous à être un des plus jeunes. Comme ça tombe le dimanche soir, ce n’est pas très pratique pour les mamans célibataires. L’intérêt est que c’est très équilibré. Chaque table (8 à 10 personnes) est faite grosso modo par tranche d’âge avec un(e) référent(e), il y a autant d’hommes que de femmes ou au pire un peu plus de femmes que d’hommes (très rarement l’inverse). That doesn’t attract either persons who live from financial aid from the state or poor employees or students because of the price. I had seen only executives and people who earn quite a lot of money, coming from varied business sectors: finance, bank, mass-market retailing, computing, catering, restaurants, health, social, politics, right, media… If you are less than 25 years old, expect to be one of younger. As it happens on Sundays evenings, it is not very easy for the single mothers. The interest is that it is very well-balanced. Every table (8 to 10 persons) is roughly composed by age bracket with a referent, there have so many men as women or in the worst a little more women than men (very rarely the opposite).

Le référent


The referent

Le référent est un(e) participant(e) presque comme les autres chargé(e) d’animer la table, d’accueillir les autres participants et d’organiser les jeux. Il n’est pas rémunéré mais il dispose d’un tarif préférentiel (demi tarif en 2010). Un participant peut devenir référent sur simple demande auprès des organisateurs après avoir participé à plusieurs pastas parties (d’autres référents peuvent aussi faire des propositions de candidats). Ensuite, il doit réussir à organiser une soirée pastas chez lui. Enfin, s’il réussit, il suit une mini formation de quelques heures. Il se peut que certaines étapes soient devenues optionnelles depuis 2010. N.B : Je soupçonne les formateurs de fournir un argumentaire-type aux futurs référents bien que Meetic nie tout conditionnement. The referent is a participant almost like others in charge of the animation of the table, the welcome of the other participants and the organization of the games. He isn’t paid but he benefits of a preferential rate (half price in 2010). A participant can become a referent on request from the organizers after having participated in several pastas parties (other referents can make some suggestions too). Then, he must successfully organize an pastas party at home. Finally, if he succeeds, he follows a mini training of a few hours. Some steps might have become optional since 2010. N.B: I suspect the trainers to provide a canned presentation to future referents even though Meetic denies any conditioning.

La nourriture et les boissons


Food and drinks

La nourriture est correcte mais pas extraordinaire. Je suis fils de cuisinier, j’ai l’habitude de bien manger. Les pâtes sont de marque Barilla (on ne fait pas la différence avec les pâtes du LIDL, le goût est très proche), la cuisson est al dente mais elles refroidissent assez vite, le parmesan est impeccable, les sauces sont vraiment pas mal, l’accompagnement (légumes, viande, poisson) est correct (surtout le saumon, il était excellent). On vous sert 2 plats de pâtes, un végétarien et un avec soit de la viande soit du poisson.
On peut en redemander, il y en a vraiment assez pour se remplir le bide. Le dessert est très variable d’une soirée à l’autre, ça va du simple fromage blanc avec une salade de fruits aux brownies en passant par les assortiments de viennoiseries. L’alcool est à volonté mais il y a peu de choix, du bon vin rouge, du vin blanc et du champagne sur la fin parfois.
The food is correct but not extraordinary. I am a son of cook, I am used to eating well. Pastas are of brand Barilla (we do not make the difference with pastas of the LIDL, the taste is very close), the cooking is al dente but they cool rather fast, the Parmesan cheese is fine, sauces are really not bad, the accompaniment (vegetables, meat, fish) is correct (especially the salmon, it was excellent). There are 2 plates of pasta, a vegetarian and one with is some meat or some fish.
We can ask for more of it, there is really enough to avoid feeling hungry after the dinner. The dessert is very variable from evening to the other one, that goes of the simple cottage cheese with a fruit salad to brownies by way of the assortments of Viennese pastries. The alcohol is ad libitum but there are few choices, some good red wine, some white wine and some champagne over the end sometimes.

Le principe


The principle

L’ambiance est en général excellente (sauf si vous tombez vraiment sur une mauvaise table et même là c’est rattrapable). Lors de ma première pastas party, nous n’avions pas arrêté de rire, c’était extrêmement agréable, j’avais rarement passé une aussi bonne soirée de toute ma vie, les gens étaient ouverts et très sympathiques. Ça avait bien chauffé, notre référente avait montré son soutien-gorge à un gars pas loin de moi. Elle faisait bien son boulot, elle animait bien l’événement. The ambience is generally excellent (except when you really have a table with unpleasant guests and even there that is not the end of the world). During my first pastas party, we laught the whole evening, it was very pleasant, I had rarely spent a so good evening of all my life, people were approachable and very nice. That had warmed well, our coordinator had shown its bra to a guy close to me. She did well her « job », she livened up well the event.
Tout le monde se présente, on doit faire deviner son métier puis parler de nos passions dans un second temps. Je précise que les jeux et les activités dépendent de la bonne volonté du référent sachant que certains ne se foulent pas. Everybody introduce themselves, we have to let people guess our job then speak about our passions secondly. I point out that the activities depend on the willingness of the coordinators knowing that some don’t make any effort.
Il est temps de parler aussi de la dure réalité. Dès que les gens commencent à avoir plus de liberté une fois les plats de pâtes consommés, on fusionne les tables par deux (si possible ce qui est rarement le cas), on se présente brièvement, les gens se parlent, ça drague.
Là, c’est un peu triste à dire surtout pour moi, les demoiselles creusent principalement avec les « beaux gosses » (ou avec les amis des « beaux gosses ») et réciproquement (je ne suis pas misogyne). Vous risquez de vivre un grand moment de solitude si le référent n’est pas là pour combler les blancs.
It’s time to speak also about the hard reality. As soon as people begin to have more freedom once the pastas have been eaten, we merge tables by two (if possible what is rarely the case), we introduce ourselves briefly, people speak to each other.
There, it is a little bit sad to say especially for me, the young ladies mainly go to the « beautiful guys » (or with the friends of the « beautiful guys ») and mutually (I am not misogynous). You risk to live a big moment of loneliness if the coordinator is not there to take care of you.
Lors de ma première pastas party, je regardais autour de moi, je voyais chaque « beau » mec entouré de 2 à 3 demoiselles ou bien des petits groupes qui se formaient toujours autour de plusieurs d’entre eux… During my first pastas party, I looked around me, I saw every beautiful guy with between 2 and 3 young ladies either small groups which always formed around some of them…
Vers la fin, je m’étais dit qu’il était temps de rentrer (bredouille?) et la référente m’avait dit devant tout le monde et sans aucune discrétion « tu vas recevoir un email d’une admiratrice », nous avions alors vérifié que j’avais bien noté mon adresse email et là, je m’étais dit que j’avais réussi à me mettre en avant tout en restant moi-même. L’ « admiratrice » avait fini par me contacter au bout de quelques jours et nous nous étions vus plusieurs fois. At the end, I had said to myself that it was time to come back home (alone?) and my coordinator had told me in front of everybody and without any discretion « you are going to receive an email of an admirer », we had then verified that I had noted well my email address and there, I had said to myself that I had succeeded both in putting myself forward and being myself. The « admirer » had eventually contacted me after a few days and we had seen each other several times.
Je pense que c’est une expérience à tenter, on n’a pas grand chose à perdre. I think that it is an interesting and not risky experience.

Le bilan


The assessment

Après 4 pastas parties, j’estimais en être à l’heure du bilan (et j’ai participé à la « pastas party by Meetic » dimanche 1 septembre 2013). Quel que soit l’outil, la réussite dépend surtout de celles et ceux qui s’en servent. Contrairement à pas mal de préjugés, les problèmes que l’on peut rencontrer dans sa quête de l’âme sœur sont transversaux, ils ne sont que rarement propres à l’outil utilisé. Les pastas parties ne sont un bouclier ni contre les rencontres non sérieuses ni contre les personnes paumées. Une femme avait reconnu qu’elle avait rompu il y a un mois et demi et qu’elle pensait encore à son ex. J’avais croisé des hommes et des femmes qui venaient à ce genre de soirée pour trouver un(e) partenaire d’une nuit ou tout du moins une amitié câline.
L’hypocrisie est de mise quand la soirée se passe mal (on sauve les apparences). Je constate aussi que certaines personnes ne sont honnêtes ni avec elles-même ni avec les autres concernant la nature de leur recherche. En ce sens, je ne suis pas dépaysé par rapport au speed dating et aux sites de rencontres.
After 4 pastas parties, I considered that it was time to evaluate the results (and I participated in the « pastas party by Meetic » Sunday, September 1st, 2013). Whatever is the tool, the success depends especially on those who use it. Contrary to quite a lot of prejudices, the problems that we can meet in the quest of love are transverse, they are rarely coming from the chosen tool itself. The pastas parties are a shield neither against people only looking for sex nor against (mentally) lost people. A woman had admitted that she had broken off one and a half month ago and that she still thought of her former boyfriend. I had met men and women who were coming to this kind of event to find a night partner or quite at least a sexual friendship.
The hypocrisy is on when people spend a bad evening (we do as everything was fine). I also notice that certain persons are honest neither with themselves nor with the others concerning the nature of their « quest ». This way, they are like some people in speed dating and in dating websites.

Comparaison avec les autres modes de rencontres


Comparison with the other ways of dating

Les pastas parties représentent un bon compromis entre le speed dating et les sites de rencontres. Elles nécessitent plus de temps (3 heures) que le speed dating (30 à 60 minutes) ce qui est un avantage pour les gens qui ont du mal à se mettre en avant rapidement, qui aiment être en groupe, qui préfèrent une atmosphère moins frénétique et moins stressante mais qui n’ont pas assez de temps à investir régulièrement dans leurs recherches. Si vous vous sentez capables de vous « vendre », si vous préférez le face-à-face, si vous aimez la pression du challenge et que vous avez vraiment très peu de temps libre, optez plutôt pour le speed dating. The pastas parties are a good compromise between the speed dating and the dating websites. They require more time (3 hours) than the speed dating (30 in 60 minutes), this is an advantage for people who have difficulty in putting them forward quickly, who like being in group, who prefer a less frenetic and less stressful atmosphere but who don’t have enough time to spend regularly in their researches. If you feel capable of « selling yourself », if you prefer being face to face, if you like the pressure of the challenge and if you have really little spare time, choose rather the speed dating.
Le speed dating et les pastas parties permettent de toucher un échantillon de population très restreint. Si vous préférez les rencontres individuelles, si vous voulez avoir beaucoup plus de « choix », si vous avez pas mal de temps à consacrer pour trouver la personne qu’il vous faut, si vous ne voulez pas payer des sommes extravagantes (de 15 à 65 € pour le speed dating) et que vous préférez rencontrer en vrai uniquement des personnes qui vous intéressent vraiment (filtrage en amont) au lieu de rencontrer plein de gens en vrai dont beaucoup ne vous intéresseront pas (filtrage en aval), optez plutôt pour les sites de rencontres. The speed dating and the pastas parties allow to meet a very restricted subset of the population. If you prefer the individual meetings, if you want to have many more « choices », if you have quite a lot of time to spend to find the person who you need, if you do not want to pay a lot (from 15 to 65 € for the speed dating) and if you prefer to meet only persons who really interest you (filtering upstream) instead of meeting lots of people among which many will not interest you (filtering downstream), choose rather the dating websites.
Je ne recommande ni les solutions de mentorat amoureux ni les sites de drague comme je l’avais expliqué ici. I don’t recommend either the love coaches or the seduction website as I had explained it there.

Conclusion


Conclusion

Enfin, je tiens à préciser qu’il ne faut pas perdre de vue que de plus en plus d’entreprises privées cherchent à faire leurs choux gras sur le dos des célibataires. Ne soyez pas dupes. Il faut faire tourner le business quitte à vendre du rêve. Tout cela ne part pas d’une bonne intention, ce n’est pas l’œuvre de philanthropes. Voyez ce genre de soirée comme un espace convivial pour faire des rencontres mais n’en attendez pas trop non plus, on ne vous prend pas par la main, c’est à vous d’aller vers les autres avec une volonté d’échange et de communication. J’ai deux conseils à vous donner :

  • évitez de trop parler du boulot (ça rend la soirée trop sérieuse)
  • mettez de l’ambiance si votre référent est un peu à côté de la plaque

Finally, I consider it is important to specify that you should not forget that more and more private corporations try to earn a lot of money with the single people. Don’t be fooled. They have to earn a lot more money even if it means selling something unreal. They don’t have only good intentions, it is not philanthropists’ work. See this kind of dating as a friendly space to meet people but do not expect from it too much either, we do not do the things for you, you have to come to other people with a will of exchange and communication. I have two advices for you:

  • avoid speaking too much about your job (it drives the whole party too serious)
  • liven things up if your coordinator is really bad

P.S : Je parle de ma cinquième pastas party ici. P.S: I speak about my fifth Pastas Party (alias « Meetic dinner ») here.

Mon coup de gueule « bonus »


My « bonus » rant

  • Au lieu d’adopter une approche constructive vis-à-vis des autres modes de rencontre pour orienter au mieux les célibataires, les promoteurs des pastas parties préfèrent se poser en concurrents : « C’est cette importance donnée au contact réel qui différencie aussi les Pastas Party des speed dating et autres rencontres virtuelles ». Cette phrase est insensée puisque le speed dating n’a rien de virtuel et les sites de rencontres n’ont d’intérêt que si les rencontres virtuelles mènent à des rencontres bien réelles.
  • Les participants reproduisent des comportements courants sur les sites de rencontres, les réseaux sociaux, le speed dating et en boite de nuit. Par exemple, le site pastasparty.com permet aux gens timides de se contacter après les soirées s’ils sont intéressés (la personne contactée peut accepter ou refuser le contact comme sur AdopteUnMec). Les gens les plus à l’aise essaient d’avoir les coordonnées des participant(e)s qui les intéressent le soir même, parfois avant la formation des tables comme en speed dating. Les deux femmes que j’avais revues ne m’avaient pas adressé la parole lors des pastas parties, elles avaient accepté qu’on reste en contact sur la seule base du physique comme elles ne m’avaient pas encore parlé un peu comme en boite de nuit et elles avaient accepté de me rencontrer après quelques échanges par email et au téléphone comme avec les femmes que je rencontrais sur les sites de rencontres. Tout cela montre bien qu’il est absurde d’opposer les différents modes de rencontre.
  • A ce prix, les pastas parties ne représentent pas une solution au célibat de masse, elles s’adressent à une certaine catégorie sociale.
  • J’avais arrêté de participer aux pastas parties car j’avais été assez déçu par les deux femmes que j’avais rencontrées par ce biais et j’étais tombé deux fois de suite sur un très mauvais référent qui ne faisait que de parler de boulot et qui était doué pour pourrir l’ambiance à tel point que ma voisine de table était partie assez tôt lors de ma troisième soirée. Les référents paient moitié moins que les autres participants, certains ne supportent pas la critique. On m’avait mis à une table avec des gens un peu coincés, j’avais essayé de détendre l’atmosphère en parlant de choses légères et cela les avait mis mal à l’aise, cela m’avait été reprochée par une ancienne référente. Cependant, je payais pour qu’ils me mettent à une table avec des gens qui auraient pu bien s’entendre avec moi comme ce fut le cas lors de ma première soirée. Si les organisateurs font mal leur boulot, ce n’est pas à moi de payer les pots cassés. A quoi bon donner la possibilité aux gens d’attribuer des notes à la soirée en fonction de plusieurs critères si on se sent obligé de marquer que tout va bien dans le meilleur des mondes? En gros, les organisateurs utilisent le système de notation de la même façon qu’ils ont pris l’habitude d’instrumentaliser les médias capitalistes, c’est-à-dire surtout à des fins promotionnels.
  • Les promoteurs des pastas parties utilisent leurs propres chiffres (Meetic fait plutôt appel à IPSOS), ils prétendent que 10% des participants se revoient après les soirées (cf. la vidéo ci-dessous). Dans un certain billet et aussi ici, cela se transforme en « 10% de couples se forment par soirée environ ». Le mensonge était trop gros alors on change le fusil d’épaule, n’est-ce pas?
  • La créatrice de ce concept a écrit « il y a des mariages et des bébés Pastas Party » mais je n’ai toujours pas vu de rubrique « belles histoires » sur son site alors que c’est le cas sur Meetic ici.
  • Elle a écrit « Cela se passe comme lors des repas chez des amis ou à la maison, en toute simplicité. C’est une démarche plus naturelle, spontanée : nous reproduisons des conditions normales de rencontre » et « Ils n’ont pas besoin d’artifices ». Cependant, il n’y a pas de conditions normales de rencontre et ces soirées sont bien différentes des repas entre amis et en famille car on ne connait quasiment personne. Pourquoi vouloir à tout prix nier le côté organisé de ce genre de soirée?
  • Elle a écrit dans le magazine féminin Lyon’ne (numéro de juillet-août 2010, page 9) : « On accueille énormément de déçus d’Internet, de gens qui en ont assez des contacts factices ». Son propos est très réducteur et dégradant pour celles et ceux qui ont construit de belles histoires par ce biais.
  • Quand nous avons de quoi convaincre, nous n’avons pas vraiment besoin de parler de nos concurrents. Quand j’étais à l’UNEF, les autres organisations étudiantes nous critiquaient dans leurs tracts, cela montrait simplement que leurs argumentations étaient creuses. C’est un peu la même chose pour les pastas parties. Ainsi, quand on demande à la créatrice du concept d’expliquer le succès des pastas parties, elle passe 30 à 50% de son temps à descendre les boites de nuit, le speed dating et les sites de rencontres ce qui est contre-productif comme pas mal de participants de ses soirées y voient une solution complémentaire et non LA solution.
  • La créatrice de ce concept est une ancienne journaliste. Je comprends mieux comment elle a pu faire connaître son projet dans la presse (Le Parisien, Libération, Le Journal Du Dimanche, Capital, Elle, 20 Minutes, La Tribune…), à la télévision (France 2, France 3, Canal+, M6, …) et à la radio (RMC, NRJ, …).
  • Le reportage de France 2 à ce sujet dans l’émission « Comment ça va bien » dans lequel j’étais intervenu (au bout de 3 minutes 10, cf. la vidéo ci-dessous, diffusé le 8 mars 2010) avait été monté de telle sorte qu’on croit que j’étais uniquement favorable aux pastas parties ce qui est faux. En fait, j’avais commencé mon intervention en contredisant le journaliste au sujet des sites de rencontres. Il disait qu’on pouvait être très déçu lorsque l’on rencontrait la personne en vrai, je rétorquais qu’il suffisait de mettre des photos qui reflètent vraiment notre manière d’apparaître au quotidien. Ensuite, j’avais découpé mon intervention ainsi : une partie par mode de rencontre (sites de rencontres, speed dating, pastas parties), une sous-partie pour les avantages, une sous-partie pour les inconvénients, une sous-partie pour dire si oui ou non je m’en servais encore et pour quelles raisons et enfin, j’avais expliqué qu’à l’époque, le courant était bien passé avec une participante de ma première pastas party, nous nous étions revus mais j’avais laissé tomber peu après le tournage (lors de la Saint Valentin, en 2010) car elle semblait avoir trop de problèmes personnels à régler. J’avais dit que j’avais fait une pause sur les sites de rencontres pour ne pas me disperser. Au montage, vous pouvez constater que seuls le passage dans lequel j’expliquais pourquoi j’avais arrêté le speed dating (je disais que c’était trop industriel pour moi) et celui dans lequel je disais que j’avais trouvé quelqu’un à une pasta party ont été gardés. Le commentaire en voix off qui annonce que je ne jure que par les pastas parties est donc caricatural et faux. Je dénonce donc le côté partisan de cette émission dont le journaliste et les invités avaient cruellement manqué de nuance. En gros, ce reportage a servi à faire la promotion des pastas parties. Au lieu de parler de sites de rencontres, ils employaient le terme « site communautaire » ce qui désigne plutôt les réseaux sociaux. A vous de juger.
  • Instead of adopting a constructive approach towards the other ways of dating to direct at best the single people, the promoters of the pastas parties prefer to consider themselves as competitors: « it is this importance given to the real contact which also differentiates Pastas Party of speed dating and other virtual meetings ». This sentence is insane because the speed dating has nothing virtual and the dating websites are interesting only if the virtual meetings lead to very real meetings.
  • The participants reproduce some typical behaviors on the dating websites, the social networks, the speed dating and in nightclubs. For example, the pastasparty.com site allows shy people to contact after the evenings if they are interested (the contacted person can accept or refuse the contact as on AdopteUnMec). The most comfortable people try to have the email address and phone number of the people who interest them that very evening, sometimes before the formation of tables as in speed dating. Both women whom I had seen again had not spoken to me during the pastas parties, they had accepted to keep in contact on the only base of the physical appearance as they had not yet spoken to me as in nightclubs and they had agreed to meet me after some exchanges by email and by the telephone as with the women whom I met on the dating websites. All this shows well that opposing different ways of dating is absurd.
  • At this price, the pastas parties aren’t a solution of the celibacy of mass, they address a certain social category.
  • I had stopped participating in the pastas parties because I had been quite disappointed by both women whom I had met by this way and I had had twice consecutively the same very bad coordinator who had just spoken about work and who was talented in wasting the whole evening so much that the woman close to me at the table had left very early during my third evening. The coordinators pay half less than the other participants, some do not bear the criticism. They had laid me at a table with a little uptight people, I had tried to relax the atmosphere by speaking about fun things and it had put them ill-at-ease, a former coordinator reproached me for this. However, I paid to be laid at a table with people who would indeed have been able to get with me as it was the case during my first evening. If the organizers do wrongly their job, it is not my problem, I don’t have to face the consequences. What’s the use to give the possibility to people to attribute notes in the evening according to several criteria if we feel forced to mark that everything is well in the best of the worlds? Roughly, the organizers use the system of notation in the same way as they got used to instrumenting the capitalist media, that is especially in promotional purposes .
  • The promoters of the pastas parties use their own figures (Meetic rather works with IPSOS, a famous polling organization), they claim that 10 % of the participants see again each other after the evenings (cf. the video below). In a certain article and here too, it is transformed « approximately 10 % of couples per evening are formed ». The lie was too big then we use something smaller, don’t we?
  • The creator of this concept wrote « there have been some weddings and babies thanks to the pastas parties » but I have yet not seen any section « happy ends » on her website whereas it is the case on Meetic.
  • She wrote « It’s like a meal at your friends place or at home, very simply. It’s a more natural approach and more spontaneous: we recreate the normal conditions of dating » and « They do not need anything artificial ». However, the normal conditions of dating do not exist and these events are different from the meals at your friends place and with your family as we almost know nobody. Why denying the organized nature of this kind of event?
  • She wrote in the women’s magazine Lyon’ne (number of July-August, 2010, page 9): « we welcome a lot of people disappointed by Internet, who are fed up with artificial contacts ». Her comment is very simplistic and degrading for those who built beautiful stories by this way.
  • When we have enough arguments to convince, we do not really need to speak about our competitors. When I was in the UNEF (main French student union), the other student organizations criticized us in their propaganda brochures, it showed simply that their argumentations were weak. It is a little the same thing for the pastas parties. So, when we ask to the creator of the concept to explain the success of the pastas parties, she spends between 30 in 50 % of her time to criticize nightclubs, speed dating and dating websites, it is counterproductive as quite a lot of participants of her events see them as a additional solution and not THE solution.
  • The creator of this concept is a former journalist. I understand better how she was able to become known her project in the press (Le Parisien, Liberation, Le Journal du Dimanche, Capital, Elle, 20 minutes, La Tribune, …), on the television (France 2, France 3, Canal+, M6, …) and on the radio (RMC, NRJ, …).
  • The report of France 2 (biggest public TV channel in France) on this subject in the broadcast « How are you? I’m fine » in which I was (after 3 minutes 10, cf. the video below, broadcasted on March 8th 2010) had been edited so that we believe that I was only favorable to pastas parties, it is completely false. In fact, I had begun my intervention by contradicting the journalist about the dating websites. He said that we could be very disappointed when we met the person, I retorted that putting photos which really reflect our way of appearing everyday was enough to avoid such situations. After that, I had subdivived my intervention so: a part by way of dating (dating websites, speed dating, pastas parties), a subsection for the pros, a subsection for the cons, a subsection to say whether I still used it and for which reasons and finally, I had explained that at this time, a woman of my first pastas party and me were very close, we had seen again each other but I had given up after filming (during the Valentine’s Day, in 2010) because she seemed to have too many personal troubles. I had said that I had temporarily stopped using dating websites to avoid spreading myself too thin.In the editing, you can notice that only the passage in which I explained why I had stopped the speed dating (I said that it was too industrial for me) and the one in which I said that I had found somebody in a pasta party were kept. The voice-over comment pretending that I now use only the pastas parties is caricatural and false. I thus denounce the partisan side of this broadcast among which the journalist and the guests had expressed unsubtle opinions. Roughly, this report served to make the promotion of the pastas parties. Instead of speaking about dating websites, they used the term « community site » which is rather used for social networks. Make yourself your own opinion.
Licence Creative Commons
Cet article est mis à disposition selon les termes de la Licence Creative Commons Attribution – Pas d'Utilisation Commerciale – Partage à l'Identique 3.0 non transposé
Creative Commons License
This article is licensed under a Creative Commons Attribution-NonCommercial-ShareAlike 3.0 Unported License
Auteur : Julien Gouesse Author: Julien Gouesse

A propos gouessej

Ingénieur en informatique, militant politique d'extrême-gauche, développeur de logiciels libres multi-plateformes. Engineer in computer science, far left-wing political activist, developer of free open source cross-platform softwares.
Cet article, publié dans Vie personnelle, est tagué , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

4 commentaires pour Pastas Party : un mode de rencontre détendu et convivial (avec ses limites) [Pastas Party: a relaxed and convivial way of dating (with its limitations)]

  1. Ping : Pourquoi suis-je encore sur des sites de rencontres? | Blog de Julien Gouesse

  2. Ping : Speed dating au Bizen vendredi soir | Blog de Julien Gouesse

  3. Ping : Monogyne, ni fier, ni honteux [Monogynous, neither proud, nor shameful] | Blog de Julien Gouesse

  4. Ping : Mon avis détaillé sur Meetic (site de rencontres) [My detailed opinion about Meetic (dating website)] | Blog de Julien Gouesse

Les commentaires sont fermés.