A bout portant [At point-blank range]

Français English
J’ai été voir le film « A bout portant » en avant-première le jeudi 25 novembre 2010, c’est Pingoo qui m’avait invité comme d’habitude. Ce thriller français m’a plutôt fait bonne impression, l’intrigue est dévoilée progressivement, on assemble les bouts du puzzle petit à petit chaque scène apportant une information, le rythme est très soutenu, l’ensemble a un côté frénétique assez plaisant pour le joueur que je suis. Cela démarre sur les chapeaux de roue, on plonge dans l’action dès la première seconde. Celle-ci est entretenue par pas mal de rebondissements durant une longue course-poursuite. Par contre, le réalisateur Fred Cavayé (qui a également participé à la rédaction du scénario) revisite des clichés et des thématiques du genre ce qui peut ne pas être du goût de tout le monde. La guerre entre les services de police, ça fait très américain et les flics pourris sentent légèrement le recuit. Cela est contre-balancé par le rôle de Gilles Lellouche qui incarne un interne dont la femme a été enlevée (je ne vous dévoile pas toute l’histoire sinon ça n’a aucun intérêt). Le jeu des acteurs est convaincant, pas du tout excessif et assez juste. La prestation de Roschdy Zem m’a beaucoup plu, je l’avais déjà bien aimé dans « Hors-la-loi ». Ne cherchez pas la subtilité, accrochez vos ceintures pendant environ une heure et demi si vous ne voulez pas perdre le fil de l’histoire. Le suspense est entretenu jusqu’à la fin, je m’attendais à un rebondissement lors de la toute dernière scène. Ne vous attendez ni à un jeu théâtral ni à une oeuvre hautement intellectuelle, c’est du cinéma populaire. En tout cas, j’ai trouvé ce film nettement plus réussi que « Kaboom » (gros de ficelle, gratuitement cru, tordu voire décousu, sans grand intérêt et poussivement drôle) mais moins à mon goût que « Harvey Milk » et « Hors-la-loi ». I watched the film « At point-blank range » in sneak preview Thursday, the 25th of November 2010, Pingoo invited me as usual. This French thriller was quite good in my humble opinion, the storyline is gradually revealed, we assemble the puzzle little by little every scene bringing a piece of information, the rythm is very steady, the whole has a frenetic aspect which is quite pleasant for a player like me. It starts on hubcaps, we dive into the action from the first second. This one is maintained by some new developments in the long chase. However, the film-maker Fred Cavayé (who also participated in the writing of the scenario) revisit clichés et themes of this genre which can not be the taste of everybody. The war between police services, that makes very American and the corrupted cops we have seen them all before. It is counterbalanced by Gilles Lellouche’s role which embodies an intern the woman of which was kidnapped (I do not reveal you all the story otherwise that has no interest). The acting is convincing, in no way excessive and rather just. Roschdy Zem’s performance pleased me a lot, I had already well liked him in « Outlaw ». Do not expect any subtlety from it, fasten your belts during approximately one hour and a half if you do not want to lose the thread of the story. The suspense is maintained till the end, I expected a new development during the quite last scene. Do not expect either a theatrical acting or a highly intellectual work, it is only popular cinema. Anyway, I found this film really better than « Kaboom » (crude, raw, rambling, not very interesting and wheezily funny) but less to my liking than « Harvey Milk » and « Outlaw ».
Licence Creative Commons
Cet article est mis à disposition selon les termes de la Licence Creative Commons Attribution – Pas d'Utilisation Commerciale – Partage à l'Identique 3.0 non transposé
Creative Commons License
This article is licensed under a Creative Commons Attribution-NonCommercial-ShareAlike 3.0 Unported License
Auteur : Julien Gouesse Author: Julien Gouesse

A propos gouessej

Ingénieur en informatique, militant politique d'extrême-gauche, développeur de logiciels libres multi-plateformes. Engineer in computer science, far left-wing political activist, developer of free open source cross-platform softwares.
Cet article, publié dans Cinéma, est tagué . Ajoutez ce permalien à vos favoris.