Goldeneye 007 bientôt sur Wii [Goldeneye 007 soon on Wii]

Français English
Certains d’entre vous se souviennent sûrement de « Goldeneye 007 », un jeu sorti sur Nintendo 64 en décembre 1997 (version française), développé par Rare, une sorte de simulation d’espionnage très tournée vers l’action avec des passages d’infiltration, des passages plus bourrins et un excellent mode multijoueur (le premier FPS permettant de jouer à 4 en écran « splitté » sur console à ma connaissance). Some of you probably remember from « Goldeneye 007 », a game released on Nintendo 64 in December 1997 (French version), developed by Rare, a kind of very action-oriented spy simulation with some passages of infiltration, some more intense passages and an excellent multiplayer mode (the first FPS allowing to play with 4 players in a splitted screen on console to my knowledge).
Des jeux basés sur l’univers de James Bond développés cette fois par Electronic Arts ont vu le jour entre-temps mais sans grand succès, je pense notamment à « The world is not enough », « Bons baisers de Russie », « Espion pour cible », « Quitte ou double », « Nightfire » et « Goldeneye : au service du mal ». En fait, « Espion pour cible » et « Nightfire » permettent de jouer contre des bots ce qui améliore le mode multijoueur (bien que l’intelligence artificielle soit un peu limitée) mais le mode solo est trop léger. « Bons baisers de Russie » est globalement beaucoup trop facile, le joueur est trop aidé pour viser. « Quitte ou double » et « Goldeneye : au service du mal » ont un mode solo plus consistant (des niveaux assez longs) et disposent d’un gameplay qui tente de sortir un peu du lot chacun à sa façon (le premier est un TPS, le second permet d’incarner un méchant et d’utiliser des pouvoirs). J’ai également remarqué que tous ces jeux sont moins sanglants et moins réalistes que « Goldeneye 007 », les blessures n’apparaissent pas sur les personnages. Au final, aucun d’eux n’arrive à surpasser ce titre qui a marqué l’histoire des FPS. Some games based on the universe of James Bond developed by Electronic Arts this time emerged in the meantime without a big success, I think about « The world is not enough », « From Russia with Love », « Agent under fire » , « Everything or nothing », » Nightfire » and « Goldeneye: rogue agent ». « In fact, « Agent under fire » and « Nightfire » can play against bots, which improves the multiplayer mode (although the AI is a bit limited) but the single player is too light. « From Russia with Love » is generally too easy, the player is helped to aim too. « Everything or nothing » and « Goldeneye: rogue agent » have a more consistent solo mode (long enough levels) and have a gameplay that tries to innovate just in different ways (the first is a TPS , the second allows to play as a villain and to use some powers). I have also noticed that all these games are less bloody and less realistic than « Goldeneye 007 », injuries do not appear on the characters. In the end, none of them succeeds to go further than this game that left its mark in the history of FPS.
A une époque, Eurocom et Activision travaillaient sur une adaptation de « Goldeneye 007 » pour XBLA mais le projet est tombé à l’eau pour des raisons juridiques. Tout n’est pas perdu puisque ce remake fera le plaisir des possesseurs de Wii comme vous pouvez le voir ci-dessous. At one time, Eurocom and Activision were working on an adaptation of « Goldeneye 007 » for XBLA but the project was given up for legal reasons. All is not lost because this remake will enjoy Wii owners as you can see below.
Licence Creative Commons
Cet article est mis à disposition selon les termes de la Licence Creative Commons Attribution – Pas d'Utilisation Commerciale – Partage à l'Identique 3.0 non transposé
Creative Commons License
This article is licensed under a Creative Commons Attribution-NonCommercial-ShareAlike 3.0 Unported License
Auteur : Julien Gouesse Author: Julien Gouesse

A propos gouessej

Ingénieur en informatique, militant politique d'extrême-gauche, développeur de logiciels libres multi-plateformes. Engineer in computer science, far left-wing political activist, developer of free open source cross-platform softwares.
Cet article, publié dans Jeux vidéo, est tagué , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.