Pour une radio publique indépendante [For an independent public radio]

Français English
Cet article a été écrit le lundi 5 juillet 2010. This article was written on Monday, July 5th, 2010.
J’ai rejoint le rassemblement devant Radio France pour une radio publique indépendante le jeudi 1er juillet 2010. Je ne souhaite pas que nos médias deviennent des éléments de la machine de guerre sarkozyste. I joined the demonstration in front of Radio France for an independent public radio Thursday, July 1st, 2010. I do not want our media becomes part of Sarkozy’s war machine.
« Les suppressions injustifiées d’émissions, les licenciements sans ménagement de producteurs-trices et de chroniqueurs-euses dont ceux de Didier Porte et Stéphane Guillon sont les plus symboliques, mettent en évidence la mission confiée par Nicolas Sarkozy à la direction de Radio France : transformer les antennes de la Radio Publique en machine de guerre électorale à son profit. « The unjustified suppressions of programs, bluntly layoffs of producers and writers including keynote speakers Didier Porte and Stephane Guillon are the most symbolic, highlight the mission entrusted by Nicolas Sarkozy to the direction of Radio France: turn the air on Public Radio into the electoral war machine to his advantage.
Les antennes de la radio de service public sont celles de tous les citoyen(ne)s et non pas la propriété d’un clan. The antennas of the public service of radio are those of any citizens and not the property of a clan.
Nous exigeons :

  • Le respect et la garantie de la liberté d’expression, de l’indépendance des programmes et de l’information sur les radios de service public.
  • Le respect du travail des rédactions de Radio France.
  • Le droit à l’impertinence, à la différence.
  • Des propositions professionnelles réelles et sérieuses pour les producteurs-trices écarté-e-s des antennes de Radio France.

Et demandons le retour sur l’antenne des chroniques de Didier Porte et Stéphane Guillon dans la matinale de France Inter et dans l’émission « le fou du roi ».

We demand:

  • The respect and guarantee of freedom of expression, independence of programs and information on public radio.
  • The respect the work of the editors of Radio France.
  • The right to impertinence, to the difference.
  • Some proposals for professional real and serious producers fired of the antennas of Radio France.

And we demand the return on the antenna of Didier Porte’s and Stéphane Guillon’s chronics in the morning on France Inter and in the broadcast « the court jester ».

Nous, auditeurs-trices et salarié-es sommes attaché-e-s aux valeurs qui ont bâti la radio de service public. » We, the listeners and employees are attached to the values ​​that built the public service of radio. »
http://www.pouruneradiopubliqueindependante.net/
P.S : certains journaux ont « oublié » de mentionner l’intervention d’Alain Krivine pour le NPA. P.S: some newspapers have « forgotten » to mention Alain Krivine’s speech for the NPA.
Licence Creative Commons
Cet article est mis à disposition selon les termes de la Licence Creative Commons Attribution – Pas d'Utilisation Commerciale – Partage à l'Identique 3.0 non transposé
Creative Commons License
This article is licensed under a Creative Commons Attribution-NonCommercial-ShareAlike 3.0 Unported License
Auteur : Julien Gouesse Author: Julien Gouesse

A propos gouessej

Ingénieur en informatique, militant politique d'extrême-gauche, développeur de logiciels libres multi-plateformes. Engineer in computer science, far left-wing political activist, developer of free open source cross-platform softwares.
Cet article, publié dans Politique, syndicalisme et vie associative, est tagué . Ajoutez ce permalien à vos favoris.