Ma place est au NPA plus que jamais [My place is in the NPA more than ever]

Français English
Cet article a été écrit le dimanche 18 juillet 2010. This article was written on Sunday, July 18th, 2010.
Je m’étais inscrit aux rencontres internationales de jeunes organisées par la 4ème internationale. J’ai renoncé à y participer suite à 2 réunions avec 4 membres de la direction du secteur jeune du Nouveau Parti Anticapitaliste. Ils m’ont dit qu’ils n’ont ni les moyens administratifs ni les moyens physiques de m’empêcher d’y aller mais que ma présence n’est pas souhaitable pour le bien de l’ensemble des camarades compte tenu des événements récents, notamment mon passage sur TF1 et également à cause de certains propos tenus sur mon blog et dans des interviews. Une dirigeante m’a traité comme un dangereux criminel, elle a dit qu’elle aurait l’œil sur moi et qu’au moindre problème, je repartirais en avion à mes frais. Elle a ajouté que je n’aurais pas intérêt de me rapprocher d’une camarade. Les autres ont ajouté qu’ils ne me faisaient plus confiance politiquement. Ils ont également dit que si ça ne tenait qu’à eux, mon appartenance au Nouveau Parti Anticapitaliste aurait été remise en question. Un dirigeant a prétendu qu’ils avaient eu des hésitations alors que leurs discours étaient bien péremptoires. J’aurais sincèrement voulu être mêlé aux discussions avec les autres camarades au lieu de me retrouver face à 4 interlocuteurs déjà tombés d’accord sur l’issue à mon humble avis (je peux me tromper mais c’est la perception que j’ai eu). I had signed up for the international youth meetings organized by the 4th International. I gave up on participating into it after 2 meetings with 4 members of the New Anticapitalist Party’s young sector’s direction. They told me that they have neither the administrative nor the physical means to prevent me from going there but that my presence isn’t desirable for the good of all comrades in view of some recent events, especially my appearance on TF1 and because of some comments made on my blog and in interviews too. A leader treated me like a dangerous criminal, she said that she would keep an eye on me and that if there were any problems, I would fly back at my own expense. She added that it wouldn’t be in my interest to be close to a comrade. The others added that they no longer trusted me politically. They also said that if it were up to them, my membership in the New Anticapitalist Party would have been called into question. A leader claimed that they had hesitated whereas their speeches were very peremptory. I would have sincerely liked to have been involved in discussions with the other comrades instead of being faced with 4 interlocutors already agreed on the outcome in my humble opinion (I may be wrong but that’s the perception I had).
Si j’étais allé à ces rencontres internationales de jeunes, je ne sais pas si les camarades auraient passé un mauvais moment mais ça aurait été mon cas parce que je me serais senti attendu au virage et fliqué alors que ma participation en 2006 n’avait posé aucun problème (non, afficher « I’m single » sur mon T-shirt pendant 30 minutes suite à un pari stupide avec un camarade n’est pas un drame, la Terre ne va pas arrêter de tourner pour si peu). J’ai essayé de déminer le terrain, en vain. J’ai essayé de rassurer mes camarades mais j’ai eu l’impression que c’était déjà décidé. En gros, j’aurais pu venir mais on m’avait promis de me pourrir ce moment politique enrichissant en me surveillant à outrance. Non, je ne veux pas participer à des échanges politiques en ayant l’impression que j’ai un couteau sous la gorge. Non, je ne pense pas qu’un camarade assis à côté de moi pendant tout le trajet aurait passé un moment très désagréable. Non, je ne veux pas me déplacer dans le camp en ayant l’impression que j’ai un pistolet pointé sur la tempe. Non, je ne veux pas que mes faits et gestes soient scrutés comme si j’étais un rat de laboratoire dans une cage. If I had gone to those international youth meetings, I don’t know if the comrades would have had a bad time but that would have been my case because I would have felt waited by someone else to trip me up and tracked whereas my participation in 2006 had been no problem (No, displaying « I’m single » on my T-shirt for 30 minutes after a stupid bet with a comrade isn’t a drama, the Earth won’t stop spinning for so little). I tried to clear the land, to no avail. I tried to reassure my comrades but I felt it was already decided. Essentially, I could have come, but I was promised that I would ruin this enriching political moment by overwatching. No, I don’t want to participate in political exchanges because I feel like I have a knife to my throat. No, I don’t think a comrade sitting next to me the whole way would have had a very unpleasant time. No, I don’t want to move around the camp feeling like I have a gun pointed at my head. No, I don’t want my actions scrutinized like I’m a lab rat in a cage.
J’ai été accusé de machisme, de virilisme et de déni de classe. Ma participation à ce genre de programme a elle aussi été dénoncée comme étant contraire à tous nos principes.
Ma mauvaise blague « grands pieds, gros nez, grande … » a été qualifiée de propos viriliste alors que c’était simplement une blague d’un goût douteux à prendre au second degré.
Quand j’avais parlé de « trouver une nenette » dans l’émission, bien évidemment c’était à prendre avec une pointe de second degré et non comme un propos machiste sachant que je ne vois pas l’amour comme un rapport de domination.
Les 2 passages sur la serveuse sont à relativiser, ce que j’avais dit était particulièrement nul, le montage avait accentué le trait en ôtant toute nuance à mon propos. J’avais quand même présenté mes excuses aux syndicats de salariés du secteur par email. Je trouve donc que l’accusation de déni de classe ne tient pas la route quand on me connaît puisque je viens d’un milieu modeste, mon père est cuisinier et j’ai déjà fait la plonge. Je n’ai aucun intérêt à torpiller ma classe sociale et le secteur d’activité dans lequel travaillent mon père et ma belle-mère. A un moment donné, il faut comprendre qu’un être humain soumis à une forte pression puisse déraper, se tromper est humain. Si le Nouveau Parti Anticapitaliste veut des militants qui ne se trompent jamais, qu’ils se paient des automates, ce sera plus simple.
I’ve been accused of machismo, virilism and class denial. My participation in this kind of program has also been denounced as being contrary to all our principles.
My bad joke “big feet, big nose, big…” was called virilistic whereas it was just a dubious second-degree joke.
When I talked about “finding a nipple” on the show, of course it was to be taken with a second degree and not as a machisteristic comment knowing that I don’t see love as a relationship of domination.
The 2 parts about the waitress are to be relativized, what I had said was particularly lame, the editing had accentuated the trait by removing any shade in my words. I still apologized to the sector’s employee unions by email. Therefore, I find that the charge of class denial doesn’t hold water when one knows me, since I come from a modest background, my father is a cook and I have already done the dishes. I have no interest in torpedoing my social class and the business sector in which my father and mother-in-law work. At some point, it must be understood that a human being subjected to strong pressure can go off track, to err is human. If the New Anticapitalist Party wants activists who never make mistakes, that they shall buy automatons, it will be simpler.
Mon blog est très cru par endroit, certaines chroniques peuvent choquer les âmes sensibles. J’ai aussi un humour qui peut paraître déplacé, c’est pourquoi j’ai retiré certaines blagues pas très fines qui pouvaient heurter certaines catégories de personnes. Je ne suis pas là pour alimenter des discriminations. J’ai été coopératif. Quand un camarade du Nouveau Parti Anticapitaliste m’a appelé pour me dire que certains de mes vieux articles contenaient des propos qui pouvaient être mal pris, j’ai fait le ménage, je n’ai pas cherché à défendre mon bout de gras. My blog is sometimes very crude, some chronicles may shock sensitive souls. I also have a humor that may seem inappropriate, which is why I removed some not very fine jokes that could hit certain categories of people. I’m not here to feed discrimination. I’ve been cooperative. When a comrade of the New Anticapitalist Party phoned me to tell me that some of my old articles contained comments that could be taken badly, I cleaned up, I didn’t try to chew the fat.
Une de mes phrases laissait entendre que je prenais le Nouveau Parti Anticapitaliste pour un terrain de chasse, je l’ai retirée parce que je l’ai trouvée ambiguë (et pour tenir compte d’une remarque d’une camarade). J’aimerais rencontrer quelqu’un dans le cadre de mes activités de tous les jours, au boulot, quand je milite, quand je fais du sport, quand je sors en soirée mais ça ne veut pas dire que je fais tout ça uniquement pour trouver l’amour bien évidemment. Où est le mal? One of my sentences suggested that I was taking the New Anticapitalist Party for a hunting ground, I withdrew it because I found it ambiguous (and to take into account a remark of a comrade). I would like to meet someone as part of my daily activities, at work, when I militate, when I do sports, when I go out at night, but that doesn’t mean I’m doing all this just to find love, of course. What’s wrong with that?
Je dois avouer que le recours au champ lexical de la chasse dans l’émission comme dans ce blog peut choquer et dérouter. En aucun cas il ne reflète une propension à dominer les femmes. C’est plutôt parfois de l’auto-dérision, souvent une manifestation de ma souffrance et l’expression de la violence à l’intérieur de la gent masculine (je pense à la compétition entre les hommes) dans une société encore pleine de préjugés contre les roux. On ne peut pas briser tous les schémas malsains de la société capitaliste en un seul jour. I must admit that the use of the lexical field of hunting in the show as in this blog can shock and confuse. In no way does it reflect a propensity to dominate women. It is rather sometimes self-derision, often a manifestation of my suffering and the expression of violence within the male gent (I think of the competition between men) in a society still full of prejudice against ginger people. We can’t break all the unhealthy patterns of capitalist society in one day.
Je suis déçu par l’attitude de certains camarades. Je suis joignable; si certains propos tenus sur mon blog, sur Twitter, dans les interviews ou à la télévision posaient problème, ils n’avaient qu’à m’en parler. J’estime que je n’ai pas eu le droit à l’erreur et qu’ils n’ont que très peu de recul sur tout ça. Je regrette d’avoir participé à 2 émissions de télé-réalité, j’en ai surtout retiré des ennuis. Au-delà de ça, elles sont vectrices de valeurs qui ne sont pas les nôtres comme la compétition (entre les participants par l’exacerbation des tensions), le conformisme (en défendant une conception normée de la beauté ce qui est discriminatoire), le sexisme (en rangeant les hommes et les femmes dans des « rôles » stéréotypés et en les mettant dans des situations de reproduction du schéma patriarcal), la primauté du paraître sur l’être, etc… La télévision reste un outil de propagande au service du capitalisme et ce qui en sort ne doit pas être pris au pied de la lettre, loin de là. J’aurais dû m’attendre à ce que pas grand chose de bon ne sorte de tout ça comme je ne regarde plus la télévision depuis quelques années par dégoût. J’ai été crédule de penser que je participerais vraiment à une émission de débats autour du célibat à l’heure actuelle. Je n’ai jamais cherché à faire la promotion de ces émissions ni celle de TF1, bien au contraire. J’avais pensé un instant que la diffusion serait un moment de rigolade et j’avais prévenu mon entourage, ça s’arrête là. J’aurais dû discuter avec mes camarades de mon éventuelle participation à ce genre de programme et prendre la décision avec eux ce que je n’ai pas fait alors que ça a des conséquences sur le Nouveau Parti Anticapitaliste, ce fut égoïste de ma part, je m’en veux, j’en suis profondément désolé. Au quotidien, dans le militantisme, je n’ai pas tenu des propos sexistes ni des propos de déni de classe, c’est ça et rien d’autre qui aurait dû être pris en compte. La décision de me décourager ou pas de venir au camp de jeunes aurait dû s’appuyer non pas sur une interprétation assez discutable de mes propos tenus sur divers supports mais plutôt sur des discussions permettant de vérifier si oui ou non les idées que je défends face aux militants sans l’ambiguïté du support sont compatibles avec mon appartenance au Nouveau Parti Anticapitaliste. D’ailleurs, un membre de la direction du Nouveau Parti Anticapitaliste avec lequel j’avais milité sur Paris m’a rappelé vendredi soir que j’ai bien toute ma place dans notre parti, n’en déplaisent à certains. I am disappointed by the attitude of some comrades. I am contactable; if some of the things that were said on my blog, on Twitter, in the interviews or on television were a problem, all they had to do was tell me. I feel that I wasn’t allowed to make a mistake and that they have very little distance on this. I’m sorry I’ve been on two reality shows but mostly I’ve been getting in trouble. Beyond that, they’re vectors of values that aren’t ours as competition (between participants by the exacerbation of tensions), conformism (defending a standardized conception of beauty what is discriminatory), sexism (putting men and women into stereotyped “roles” and putting them into situations of reproduction of the patriarchal pattern), the primacy of appearing over being, etc… Television remains a tool of propaganda in the service of capitalism and what comes out of it mustn’t be taken literally, far from it. I should have expected that not much good would come out of this as I haven’t been watching television for a few years out of disgust. I was gullible to think that I would actually be on a celibacy debate show right now. I have never tried to promote these programs or TF1, quite the contrary. I had thought for a moment that the broadcast would be a moment of laughter and I had warned my entourage, it ends there. I should have discussed with my comrades my eventual participation in this kind of program and made the decision with them what I didn’t do wheras it had an impact on the NPA, it was selfish of me, I’m very sorry about that. On a day-to-day basis, in activism, I did not make sexist comments or talk about class denial, and that and nothing else should have been taken into account. The decision to discourage me or not to come to the youth camp should have been based not on a rather questionable interpretation of what I said on various formats, but rather on discussions to verify whether or not the ideas that I defend in front of the activists without the ambiguity of the medium are compatible with my membership in the New Anticapitalist Party. By the way, a member of New Anticapitalist Party’s direction with whom I militated in Paris reminded me Friday evening that I take my place in our party, with all due respect to some people.
Mes proches, mes amis, mes camarades militants organisés ou pas, ont parfois été choqués par certains de mes propos à la télévision et sur ce blog mais j’ai calmé le jeu par le dialogue parce que dans le fond, je ne suis pas un monstre, je suis un être humain; ils me connaissent, ils savent faire la part des choses et ils ont eu le courage de me parler en toute franchise de ce qui leur avait posé problème contrairement à d’autres qui ont préféré aller pleurer dans les jupons de la direction (c’est tellement plus facile). My relatives, my friends, my fellow militants organized or not, have sometimes been shocked by some of my comments on television and on this blog but I calmed things down through dialogue because basically I’m not a monster, I’m a human being; they know me, they know how to balance things and they had the courage to tell me frankly what was wrong unlike some others who preferred to go crying in the skirts of the direction (it’s so much easier).
J’ai décidé de ne pas aller dans ce camp de jeunes parce que je comprends que je ne suis pas capable de me défendre face à une délégation de 160 militants montés à bloc contre moi. C’est un échec pour moi et c’est surtout un échec pour eux qui ne semblent pas capables d’une part de prendre du recul par rapport à la télévision et d’autre part de vérifier brièvement par le dialogue que je suis bien anti-capitaliste, anti-colonialiste, anti-raciste, anti-machiste, etc… Jusqu’à preuve du contraire, j’ai participé à de nombreux mouvements notamment contre le Contrat Premier Embauche, contre la LRU (loi relative aux libertés et responsabilités des universités), contre la casse du CNRS, contre la réforme des retraites, etc… comme ce blog en témoigne. J’avais même lancé un appel à manifester lors de la journée nationale de mobilisation du 27 mai pour l’emploi, les salaires et les retraites sur Fun Radio. Après la diffusion de l’émission, j’ai dû me battre, j’ai dû me justifier, j’ai eu beaucoup de mal à montrer la personne que je suis et à faire oublier le personnage construit par la production. Je vois que je ne suis toujours pas au bout de mes peines. I decided not to go to this youth camp because I understand that I’m not able to defend myself against a delegation of 160 activists so angry at me. It’s a failure for me and it’s a failure for them, who don’t seem to be able on the one hand to take a step back from television and on the other hand to check briefly through the dialogue that I’m indeed anti-capitalist, anti-colonialist, anti-racist, anti-machistic, etc… Until proven otherwise, I participated into numerous movements especially against the First Job Contract, against the LRU (law relative to the freedoms and the responsibilities of the university), against the CNRS breakage, against the pension reform, etc… as this blog testifies. I even made a call to protest on the National Day of May 27th for the jobs, the wages and the retirement pensions on Fun Radio. After the broadcast of the show, I had to fight, I had to justify myself, I had a lot of trouble showing the person that I’m and making forget the character built by the production. I see that I’m not yet over my troubles.
Je me « sacrifie » pour des jeunes gens un peu lâches avec lesquels je ne veux plus militer. On ne me fera pas croire qu’envoyer un email du style « Ecoute Julien, ton propos m’a offusqué… c’est incompatible avec les valeurs que défend le Nouveau Parti Anticapitaliste parce que … » demande un effort phénoménal. A un moment donné, échanger, communiquer, débattre, c’est penser que l’homme peut profondément changer, que personne n’est irrécupérable et que chacun peut se tromper. Je pense que ce n’est pas une valeur acquise pour certains militants qui ont fait le choix de m’éviter comme si j’étais un paria. I’m « sacrificing » for some cowardly young people with whom I don’t want to militate anymore. I won’t be led to believe that sending an email like « Julien, please read carefully, your statement offended me… it’s incompatible with the values defended by the New Anticapitalist Party because … » requires a phenomenal effort. At some point, exchanging, communicating, debating means thinking that man can profoundly change, that no one is irredeemable and that everyone can be wrong. I think this isn’t a value acquired for some activists/strong> who made the choice to avoid me as if I were a pariah.
Désolé, cela peut paraître assez puérile mais je pense que certains feraient mieux de faire le ménage chez eux avant de venir me chercher des poux. Ne m’en voulez pas d’être sur des sites de rencontres, je ne suis pas le seul militant du Nouveau Parti Anticapitaliste dans ce cas, je pense notamment à une de nos têtes de liste aux élections régionales qui avait son profil sur AdopteUnMec.
Olivier Besancenot, porte-parole national du Nouveau Parti Anticapitaliste, Myriam Martin, membre du comité exécutif du Nouveau Parti Anticapitaliste ont écrit ici:
« 37,5 annuités pour tous et toutes ».
Si j’étais tatillon, je pourrais considérer que mettre le masculin avant le féminin est une forme de sexisme. Cela montre bien qu’il est très facile de sortir des propos de leur contexte, d’en tirer des conclusions et de s’appuyer là-dessus pour demander à un camarade de ne pas participer aux rencontres internationales de jeunes. Cependant, il y a 2 poids 2 mesures, un simple militant de base n’est pas traité de la même façon qu’une tête de liste, un porte-parole ou un membre du comité exécutif.
I’m sorry, that sounds pretty juvenile but I think that some people better clean up their house before they come and get me lice. Don’t blame me for being on dating websites, I’m not the only activist of the New Anticapitalist Party in this case, I’m thinking in particular of one of our list leaders in the regional elections who had his profile on AdopteUnMec.
Olivier Besancenot, national spokesman of the New Anticapitalist Party, Myriam Martin, member of the New Anticapitalist Party’s executive committee wrote here:
“37.5 annuities for all men and women”.
If I were a nitwit, I might consider that putting the masculine before the feminine is a form of sexism. This shows that it is very easy to get things out of context, to draw conclusions from them and to use them to ask a comrade not to participate into the international youth meetings. However, there is a double standard, a simple grassroots activist isn’t treated in the same way as a list leader, spokesman or executive committee member.
Enfin, à ceux qui se prennent pour les messieurs Propre de la politique, n’oubliez pas de prendre de quoi aseptiser le camp. N’oubliez pas à l’avenir de fouiller tous les blogs, tous les podcasts, toutes les vidéos, tous les fils de discussion, toutes les pages Facebook, tous les comptes Twitter… histoire de vérifier que les participants sont bien de purs révolutionnaires. Ainsi, vous finirez tous seuls dans votre joli camp. Le Nouveau Parti Anticapitaliste parle de « menace du brevet logiciel » et pourtant, il utilise allègrement des logiciels propriétaires d’Adobe (Adobe Indesign, logiciel de PAO), d’Apple et surtout de Microsoft qui font partie de la Business Software Alliance qui milite pour le principe de brevet logiciel. Drupal et SPIP, c’est juste pour avoir une caution « libriste ».
Histoire d’aller au bout de vos contradictions, n’oubliez pas de demander du maïs OGM à Monsanto qui défend le brevetage du vivant, je suis sûr que ça ira très bien en entrée avant le plat de pâtes. Je ne vous en voudrai pas car nous avons toutes et tous nos contradictions chers camarades du Nouveau Parti Anticapitalist.
Charité bien ordonnée commence par soi-même. A bon entendeur.
Finally, to those who think of themselves as the misters Clean of politics, don’t forget to take something to sanitize the camp. Don’t forget in the future to search all blogs, podcasts, videos, chat threads, Facebook pages, all the Twitter accounts… to make sure that the participants are pure revolutionaries. Thus, you’ll end up alone in your pretty camp. The New Anticapitalist Party talks about the “threat of software patents” and yet it uses proprietary softwares from Adobe (Adobe Indesign, DTP software), from Apple, and especially from Microsoft, which are members of the Business Software Alliance that advocates for the software patent principle. Drupal and SPIP, it’s just to get a « librist » support.
In order to go to the end of your contradictions, don’t forget to ask Monsanto for GMO corn that defends the patenting of the living, I’m sure that it will go very well as an appetizer before the pasta dish. I won’t hold it against you because we all have our contradictions dear comrades of the New Anticapitalist Party.
Charity begins at home. So a word to the wise.
P.S : Il est désormais impossible de commenter ce blog. Je n’apprécie pas qu’on transforme des désaccords de forme en désaccords de fond, je ne veux pas non plus devoir me justifier concernant des commentaires que je n’ai pas écrits. J’en ai déjà assez bavé. P.S: It’s now impossible to comment on this blog. I don’t like to see formal disagreements turned into substantive disagreements, nor do I want to have to justify comments that I haven’t written. I’ve had enough already.
Licence Creative Commons
Cet article est mis à disposition selon les termes de la Licence Creative Commons Attribution – Pas d'Utilisation Commerciale – Partage à l'Identique 3.0 non transposé
Creative Commons License
This article is licensed under a Creative Commons Attribution-NonCommercial-ShareAlike 3.0 Unported License
Auteur : Julien Gouesse Author: Julien Gouesse

A propos gouessej

Ingénieur en informatique, militant politique d'extrême-gauche, développeur de logiciels libres multi-plateformes. Engineer in computer science, far left-wing political activist, developer of free open source cross-platform softwares.
Cet article, publié dans Politique, syndicalisme et vie associative, est tagué , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.