Je tourne cette page pour de bon [I turn this page for good]

Français English
Cet article a été écrit le dimanche 11 octobre 2009. This article was written on Sunday, October 11th, 2009.
ceci n'est pas un au revoir
Depuis mon arrivée à Paris en septembre 2006, j’étais resté en contact plus ou moins étroit avec ma troisième ex petite amie, la femme qui a le plus compté dans ma vie, une de mes anciennes petites amies. Nous avons passé de bons moments ensemble, nous nous sommes aussi faits beaucoup de mal. De mon côté, j’ai assumé ma part de responsabilité, j’ai reconnu mes torts, j’ai essayé de réparer ce qui pouvait l’être. Since my arrival in Paris in September 2006, I stayed in more or less close contact with my third ex girlfriend, the woman who counted most in my life, one of my ex girlfriends. We had good times together, we also made ​​each other suffer a lot. For my part, I assumed my responsibility, I recognized my errors, I tried to fix what could be.
Au fil du temps, j’ai réalisé que je ne voudrai plus jamais faire machine arrière, plus jamais je ne redeviendrai son petit ami. Je pense qu’elle a réussi à devenir indépendante de moi et à se construire un semblant de vie sociale depuis notre dernière rupture, je trouve cela assez positif. Cependant, ses problèmes de santé ne se sont pas évaporés dans la nature et elle a privilégié son entourage amical. Les choses qui causaient des problèmes en 2006 et encore en 2008 ont très peu évolué (pas seulement dans le bon sens) et ses orientations l’ont rendue encore plus incompatibles avec moi. A partir de la fin du mois de janvier 2009, après avoir mûrement réfléchi, j’ai tiré un trait sur toute perspective de construction amoureuse avec elle. Over time, I realized that I no longer would like to turn back, I will never become anew her boyfriend. I think she has succeeded in becoming independent of me and build a semblance of social life since our last break-up, I find it quite positive. However, her health problems haven’t evaporated in the nature and she has focused on her friendly circle. The things that caused problems in 2006 and again in 2008 have changed very little bit (not only in a good way) and her leanings made ​​her more incompatible with me. From the end of January 2009, after careful consideration, I drew a line under the whole perspective of love relationship with her.
Malgré cela, j’étais resté assez attaché à elle, j’avais besoin de son affection ce qui m’avait parfois poussé à revenir vers elle comme un drogué irait voir son dealer de cocaïne. Elle avait fait le même genre de chose à une époque… sauf que cette année, elle avait décidé que ça ne marcherait que dans un sens, le sien. C’était l’une des rares personnes à laquelle je pouvais me confier en me sentant compris et c’était en partie réciproque. C’était un peu ma seule bouée de sauvetage. Elle attendait au mieux de l’amitié de ma part, rien de plus. J’attendais d’elle un minimum d’affection et de tendresse. Nos intérêts étaient contradictoires. Je n’ai pas un cœur d’artichaut. Comme disait mon amie Nicoleta : Despite that, I remained quite attached to her, I needed her affection which had sometimes led me back to her as a drug addict would go to see his cocaine dealer. She had done the same kind of thing at that time… except that this year, she decided it would work in only one direction, hers. It was one of the few people to whom I could confide by expecting from being understood and it was partially reciprocal. I hung onto her as if my life depended on her. She waited at best for friendship from me, nothing more. I expected a minimum of affection and tenderness from her. Our interests were contradictory. I don’t fall easily in love. As my friend Nicoleta said:
« de beaux amoureux qui deviennent de bons amis n’étaient pas de vrais amoureux ». « beautiful lovers who become good friends were not real lovers ».
Non, je ne pouvais pas m’adresser à elle en oubliant même un seul instant les langoureux baisers, les câlins, les bisous, les mots doux, tout ce qui fait un couple. Bon sang, même quand je faisais mes courses à LIDL, je pensais très fort à elle, ça me donnait le cafard. Je ne supportais plus d’être uniquement là pour l’écouter parler de ses problèmes sans l’agréable compensation de la serrer dans mes bras. Je ne suis pas un monstre. J’ai du cœur. Je veux bien aider les gens mais cela faisait longtemps que je ne lui faisais plus confiance. Elle s’acharnait à me faire part de ses peines et de ses tourments sans vraiment se soucier de ce que j’attendais. C’était la fin du soutien mutuel, elle m’imposait un cadre qui ne permettait pas mon épanouissement. No, I couldn’t speak to her forgetting even a single moment the languorous kisses, the hugs, the kisses, the sweet words, everything that makes a couple. Hell, even when I was shopping at LIDL, I thought very hard about her, it made me sad. I couldn’t stand to be only there to listen to her talking about her problems without the pleasant compensation of holding her in my arms. I’m not a monster. I have a heart. I am willing to help people but it’s been awhile since I trusted her no more. She insisted in sharing her sorrows and her torments with me without really worrying about what I expected. It was the end of mutual support, she imposed me a framework that doesn’t allow my fulfilment.
J’ai fini par fermer les vannes, pour de bon cette fois. Après l’avoir bloquée sur MSN et ajoutée à ma liste noire sur mes comptes email, j’ai installé l’application « aFirewall » sur mon téléphone HTC Dream sous Android 1.5 afin de bloquer ses appels et ses SMS. C’est lamentable de devoir en arriver là. Je ne reste pas sur elle, ce temps est déjà loin. Je n’ai pas de problème psychologique. Il n’y a pas de bonheur sans malheur. Je suis heureux de savoir aimer quitte à ce que cela m’expose parfois à la souffrance. De ce point de vue, je préfère mille fois ma situation à la sienne, je n’ai pas égaré la clé du bonheur. Je terminerai cet article par cette citation : I ended up closing the valves, for good this time. After having blocked her on MSN and added her into my blacklist of my email accounts, I installed the application « aFirewall » on my HTC Dream under Android 1.5 to block her calls and her SMS. It is sad to have to get there. I don’t go on thinking about her, this time is long gone. I don’t have any psychological problem. There is no happiness without unhappiness. I am happy to be able to love even if it sometimes exposes me to suffering. From this point of view, I much prefer my situation to hers, I haven’t lost the key to happiness. I conclude this article with this quote:
« De toutes les prudences, la prudence en amour est la plus nocive au bonheur ». « Of all the prudences, prudence in love is the most harmful to happiness ».
P.S : Il est temps de prendre quelques distances avec une partie de mon entourage. Je me suis accroché à elle aussi parce que certaines personnes n’ont pas répondu à mes appels au secours quand je me sentais vraiment mal. Si j’avais été un peu plus soutenu, j’aurais pu prendre mes distances avec elle plus tôt. P.S: It is time to take some distance with some of my friends. I clung to her also because some people didn’t replied to my calls for help when I felt really bad. If I had been a little more support, I could distance myself from her earlier.
N.B : Le prénom d’une femme a été retiré de mon article lundi 28 octobre 2013 essentiellement pour des raisons de sécurité. Les femmes qui ont fait partie de ma vie ne méritent pas d’être prises pour cibles par les internautes et cette information relève désormais de ma vie privée. N.B: The first name of a woman has been removed from my article Monday, October 28th, 2013 mainly for security reasons. The women who were part of my life don’t deserve to be targeted by the Internet users and this information is now within my privacy.
Licence Creative Commons
Cet article est mis à disposition selon les termes de la Licence Creative Commons Attribution – Pas d'Utilisation Commerciale – Partage à l'Identique 3.0 non transposé
Creative Commons License
This article is licensed under a Creative Commons Attribution-NonCommercial-ShareAlike 3.0 Unported License
Auteur : Julien Gouesse Author: Julien Gouesse

A propos gouessej

Ingénieur en informatique, militant politique d'extrême-gauche, développeur de logiciels libres multi-plateformes. Engineer in computer science, far left-wing political activist, developer of free open source cross-platform softwares.
Cet article, publié dans Vie personnelle, est tagué . Ajoutez ce permalien à vos favoris.